Revêtement de sol : écologique sinon rien !

Publié par -

Envie de réduire votre empreinte carbone ? Misez sur un sol écologique ! Issue de l’économie circulaire, en fibre naturelle ou ne diffusant aucun polluant dans l’air… gros plan sur ces solutions vertes qui veillent sur la planète autant que sur votre santé.

Carrelage ou parquet ? Pendant longtemps, les porteurs de projets de maison neuve ne se posaient que cette question en matière de revêtement de sol. Aujourd’hui tout a changé. Les considérations écologiques apparaissent comme plus jamais au cœur des préoccupations des Français. Conscients de ces enjeux, les industriels ont revu leurs pratiques afin de proposer des solutions plus durables. Fibres recyclées ou biosourcées, carrelage antipolluant, technique de fabrication de parquet antigaspillage… chaque année des produits innovants viennent modifier la donne pour limiter l’impact du bâtiment sur la planète.

Rassurez-vous, ces revêtements de sols verts restent accessibles et design. Tous se prêtent au jeu de la faible empreinte carbone : les parquets, les carrelages, les moquettes, les linoleums mais aussi toute une série de nouveaux matériaux issus du recyclage ou de plantes peu connues viennent repenser le secteur. Fini le plastique, le pétrole ou le gâchis de matière première, l’économie circulaire se met en place pour un aménagement plus sain et respectueux de l’environnement. Pensez-y au moment de choisir les sols de votre future demeure.

Le liège est une matière première 100 % naturelle et écologique. Revêtement de sol liège Land Corklife, 49,90 €/m². www.leroymerlin.fr© Leroy Merlin

Un parquet écoresponsable

En matière de revêtement naturel, le parquet en bois arrive en haut de la liste. Pourtant malgré son origine naturelle et renouvelable, ce revêtement possède encore une marge de manœuvre pour améliorer son caractère durable. Et pour cause, il nécessite parfois l’utilisation de colles aux composants chimiques et certaines essences en provenance des pays scandinaves font augmenter son empreinte carbone. D’autre part sur le long terme, les parquets en bois massifs demandent un entretien régulier avec des produits qui peuvent contenir des polluants comme les vernis ou certaines huiles avec additifs. Enfin bien que renouvelable, le bois apparait telle une ressource précieuse que nous devons plus que jamais préserver. Les récentes pénuries suite à la crise sanitaire et les incendies de forêt viennent de nous rappeler sa fragilité en cas d’instabilité mondiale.

Pour vous assurer que le parquet sur lequel vous avez craqué s’inscrit vraiment dans l’écoconception, vérifiez plusieurs éléments. Le bois doit être issu de forêts gérées de manière responsable. Cherchez les logo FSC® ou PEFC® qui garantissent une méthode durable de récolte et de production. Par ailleurs, préférez du bois tranché plutôt que scié. Pourquoi ? Cette technique de coupe permettrait de fabriquer dix fois plus de revêtement de sol à partir de la même quantité de matière première.

La technologie Woodora® permet de renforcer la résistance des parquets et donc d’allonger leur durée de vie. Arrivés en fin de vie, ils deviennent des déchets faciles à recycler et sans émanations toxiques. Vakinge Flooring, Oak nature Natural en XXL, 89,99 €/m². www.valingeflooring.com© Välinge Flooring

Les bienfaits du liège

Pour vos sols avez-vous pensé au liège ? Associée dans l’imaginaire collectif aux bouchons de bouteille, cette matière s’invite désormais sur les sols de nos maisons. Provenant de l’écorce du chêne-liège, elle présente une caractéristique unique : celle d’être prélevée sans endommager l’arbre. La récupération intervient seulement tous les neuf ans et aucun arbre n’a besoin d’être abattu. Au-delà se son aspect 100 % renouvelable, le liège n’émet pas de Cov (composés organiques volatils), ce qui garantit une bonne qualité de l’air. Et si vous êtes asthmatiques ou allergiques, vous serez ravis d’apprendre que grâce à ses propriétés antistatiques il repousse naturellement la saleté. Les poussières et les acariens ne s’y infiltrent pas comme avec d’autres revêtements.

Pour ne rien gâcher, grâce à son élasticité, il offre un vrai confort de marche qui préserve vos articulations. De plus, question isolation les sols en liège se montrent également très bon élève. Vous y gagnerez au niveau de votre facture de chauffage. Et son confort acoustique en fait excellent revêtement dans une chambre d’enfants. Enfin, dernier point, le liège se revendique comme un matériau durable puisqu’il se révèle robuste et très simple à entretenir.

Le liège est une matière première 100 % naturelle et écologique. Revêtement de sol liège Land Corklife, 49,90 €/m². www.leroymerlin.fr© Leroy Merlin

Une moquette écoconçue

Oubliez les idées reçues… la moquette a évolué. Aujourd’hui ce revêtement textile s’inscrit autant que les divers matériaux dans le mouvement durable. Le nerf de la guerre se situe dans la fibre. Finis les modèles synthétiques. Seule la laine véritable et les fibres végétales telles que le sisal, le jonc de mer ou le coco peuvent se revendiquer comme d’origine naturelle. Mais la vraie révolution se joue avec les moquettes fabriquées à base de fils recyclés (comme du feutres ou d’autres éléments textiles récupérés). Si en plus l’usine se trouve en France et adopte des pratiques vertueuse (pas de déchet, gestion de l’eau…), votre moquette devient réellement bas carbone.

Pour la fin de vie, sachez qu’un circuit de recyclage des moquettes existe depuis plusieurs années. Optimum rassemble de nombreux professionnels du secteur chargés de collecter et de revaloriser les sols textiles usagés. Ces derniers sont reconditionnés sous forme de pellets et servent de combustible industriel. Peur de ne pas vous y retrouver  ? Fiez-vous au label GUT qui vous garantit des moquettes fabriquées par des spécialistes engagés dans une démarche responsable durant tout le cycle de vie du produit.

Cette moquette se compose de fils de nylon régénérés Econy® fabriqués à partir de matériaux de récupération comme des filets de pêche usagés et de fibres textiles. www.professionnels.tarkett.fr/fr© Tarkett Desso

Ambiance minérale

À l’intérieur comme à l’extérieur de la maison, les sols minéraux remportent un vrai plébiscite. Si vous souhaitez une approche durable, misez sur la pierre naturelle. Son extraction exige peu d’énergie et le maillage des carrières sur toute la France permet de minimiser son empreinte carbone. Mieux en France, les carrières sont soumises à une gestion précise afin de minorer leur impact lors de leur création, mais aussi avec la l’obligation de prévoir un réaménagement de l’espace à la fin de l’exploitation.

La pierre naturelle possède d’autres atouts intéressants. Elle ne dégage aucune émanation toxique vous garantissant un air sain et affiche une excellente inertie thermique. Sur le marché vous trouverez désormais de nouvelles matières hybrides, mélangeant souvent la pierre naturelle et artificielle. Leur dimension durable apparait comme moins évidente. Mais certains fabricants se rattrapent en compensant l’empreinte carbone de leurs produits. Ils participent notamment à diverses associations de préservation écologiques (Plantation d’arbres, protection des animaux, lutte contre la pollution des océans). Tous ces programmes ne se valent pas, n’hésitez pas à vous renseigner pour en savoir plus.

Sunlit Days est la première collection neutre en carbone dans le secteur des surfaces en quartz et en pierre artificielle. www.cosentino.com© Silestone® by Cosentino

Des surfaces intelligentes

Les nouvelles technologies peuvent nous aider à conserver une maison plus saine. Depuis plus d’une dizaine d’années maintenant, des revêtements de sol révolutionnaires ont envahi nos intérieurs. Le secret de ce carrelage en céramique d’apparence banale ? Les propriétés photocatalytiques du dioxyde de titane combiné à l’argent qui lui confère quatre super pouvoirs. Ce sol est antibactérien, antipollution, autonettoyant et anti-odeur. La lumière naturelle ou artificielle et l’humidité de l’air suffisent pour rendre sa surface active. Il élimine plus de 99 % des bactéries mais aussi de nombreux virus comme le H1N1 ou la poliomyélite. Ses qualités antifongiques empêchent également la prolifération des moisissures et autres champignons.

Il est également capable de garantir la qualité de l’air puisqu’il transforme les polluants (comme oxyde d’azote) et les Cov en molécules inoffensives. Par la même occasion, il élimine les mauvaises odeurs. Comment ? En détruisant les molécules organiques odorantes dès qu’elles rentrent en contact avec sa surface. Enfin, à l’usage, ce matériau se révèle particulièrement facile à nettoyer. Grâce à son caractère superhydrophile, la saleté accroche moins aisément à la surface. Résultat, vous utiliserez moins de détergents pour l’entretenir au quotidien. Vous y gagnez du temps, de l’argent et employez moins de produits dangereux pour la santé.

Ce carrelage en céramique est antibactérien, anti-odeur, autonettoyant et antipolluant. Active Surfaces. www.davidb.paris© Ariostea, surface active, chez David B

Mon beau lino

Vieillot, le linoléum ? Certainement pas ! Au contraire ce matériau naturel, produit dans le respect d’une tradition artisanale, répond à toutes les exigences environnementales. Sa composition, qui peut varier d’une marque à l’autre, n’affiche que des matières premières naturelles (huile de lin, résine de pin, farine de bois, support en toile de jute, farine de liège, pigments…). Les sites de fabrication du linoléum ont le plus souvent à cœur de réduire leur empreinte carbone (consommation d’énergie en baisse, remploi des chutes, recyclage des déchets, utilisation d’énergie renouvelable…).

La matière se révèle également inerte pour ses utilisateurs puisque les taux de Cov dans l’air vont bien au-delà des recommandations actuelles les plus strictes. Il revendique aussi des propriétés antibactériennes et ne favorise pas les allergies. Enfin son caractère durable se traduit encore par une durée de vie exceptionnelle sans ne jamais perdre ses qualités esthétiques. Certains produits résistent même aux impacts et aux brûlures de cigarettes. En fin de vie, le linoléum apparaît désormais entièrement recyclable, ce qui permet chaque année d’économiser des tonnes de CO².

Le linoléum est une matière écologique. Ce modèle est fabriqué à 97 % de matières premières naturelles, dont 72 % sont renouvelables. www.forbo-flooring.fr© Forbo Flooring