Une chambre d’enfant sous les étoiles

Annabelle Martinat
Mis à jour par
le 16 janvier 2015
Journaliste chez PAP.fr

Les combles sont des espaces particulièrement appréciés des enfants. Si vous disposez d’un grand volume, sachez en tirer parti pour leur plus grand bonheur. Créez par exemple une mezzanine pour un lit ou une cabane, installez une tente ou accrochez une balançoire, voire un hamac à une poutre. Dans tous les cas, pensez à optimiser au maximum l'espace. Sur roulettes en soupente, suspendus en escalier, coupés sur mesure… les rangements s'adaptent aux particularités des combles pour vous aider à aménager chaque mètre carré. N’oubliez pas que les tiroirs sous le lit restent toujours une excellente astuce gain de place.

Grâce aux nombreux vantaux coulissants sous combles, le moindre mètre carré est optimisé. Même le lit s'intègre dans un renfoncement spécialement prévu à cet effet, www.castorama.fr . © Castorama

Si vous envisagez de créer plusieurs chambres, faites attention aux cloisons séparatrices et optez pour des produits spécifiques « isolation phonique »… Pour des enfants d’une tranche d’âge similaire pourquoi ne pas remettre au goût du jour le concept du dortoir. De jolis lits raisonnablement espacés se jouant d’une quelconque frontière sont souvent prisés des plus jeunes. Pensez également à équiper la pièce de stores occultants ou de voilages décoratifs pour tamiser la lumière et lutter efficacement contre la chaleur et le bruit. A l’extérieur, certaines fenêtres de toit peuvent être munies de volets roulants (mécaniques ou électriques).

 

Chauffer des combles n'est plus un problème. Les modèles proposés par les fabricants sont si variés que vous trouverez toujours un émetteur de chaleur adapté à la configuration de votre nouvelle pièce. Ici, radiateur électrique Acova Taïga LCD, disponible en une hauteur (575 mm) et huit largeurs (de 407 à 1 280 mm). www.acova.fr © Acova

 

Le point sur le chauffage
Bien isolés, les combles réclament cependant du chauffage. L’idéal est d'étendre le circuit du chauffage central existant, avec des radiateurs à basse température. Mais il est parfois compliqué de prolonger le circuit, lorsque la chaudière se situe au sous-sol, notamment en raison de problèmes liés à la gravité. Si vous passez au chauffage électrique, rationalisez les dépenses énergétiques avec une bonne régulation, une programmation et, éventuellement, des capteurs de présence. Les modèles à accumulation ou à inertie, les plus aboutis sur le marché, ont la particularité de dispenser une chaleur douce, homogène et non desséchante. Enfin, la variété des modèles proposés par les fabricants est telle, que vous pourrez sans difficultés trouver un radiateur adapté aux configurations les plus atypiques et l’intégrer aisément dans l’univers feutré d’une chambre.


La rédaction vous conseille