Ecologie : maison labellisée

Dans le Tarn, une vaste villa vient de recevoir une certification pour le label E+C- et atteint le niveau E2C1. Une première pour le département.

En vue de satisfaire les exigences de la future réglementation thermique, la RE 2020, les nouvelles constructions se doivent de viser l'exemplarité. Leur objectif ? Maximiser l’utilisation d’énergies renouvelables et faire la chasse au carbone. Pari réussi pour l’une d’entre elles située dans le Tarn, plus précisément à Castres. La construction réalisée par OC Résidences, a reçu la certification de Promotelec Services pour le label E+C- et atteint le niveau E2 C1. Une belle performance pour le département qui fait à son tour son entrée dans le cercle des bons élèves du défi environnemental.  

Un bâti efficace. Performante, cette vaste villa en briques déployée sur 129 m² habitables et à l’isolation thermique renforcée se veut également moderne, confortable et esthétique. Dotée d’une ligne architecturale plutôt compacte et de volumes à l’élégante simplicité, elle offre à ses habitants un espace volumineux agréable et fonctionnel à vivre. L’édifice répond évidemment aux exigences d’une conception bioclimatique : orienté plein sud, afin de profiter des apports de la lumière naturelle.  

Eléments techniques. Cette maison exemplaire à bien des égards est équipée « d'un système de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire par pompe à chaleur à compression électrique double service », précise le certificateur qui ajoute qu’elle est également dotée d’une VMC hygroréglable, principal système de ventilation de l’habitation. Les salles de bains sont équipées de sèche-serviettes à effet Joule. Promotelec annonce enfin une perméabilité à l'air de 0,4 m3/(h.m²) sous 4Pa (seuil réglementaire RT 2012 : 0,6).

Quid du label E+C-. Pour rappel, le label E+C- bâtiment à énergie positive & réduction carbone, est le socle de la future réglementation thermique 2020. Il entend favoriser et valoriser la construction de bâtiments exemplaires en matière d’empreinte carbone et en termes d’efficacité énergétique. La méthode de calcul combine un indicateur énergie assorti de quatre niveaux de performance à un indicateur carbone en comptant deux. Le label est lié à une phase d'expérimentation devant permettre d’affiner les critères de la future réglementation environnementale, qui devrait voit le jour en 2020.

 

Publié par
© construiresamaison.com -