Une chambre en pleine nature

Se reconnecter avec la nature. C’est là tout l’objet des Lumipod, des modules d’habitation préfabriqués de 17m2, tout confort et haut de gamme à poser en pleine nature. Découverte.

Imaginez… Une bulle de technicité et de confort posée au milieu de nulle part, un cocon protecteur avec pour décorum l’immensité du paysage. La société Lumicène* fait de nouveau montre de son savoir-faire technologique en revisitant le mythe de la chambre d’hôtel en pleine nature. Le Lumipod est un module d’habitation préfabriqué et monocellulaire destiné à être implanté dans tous les environnements. Une configuration minimale (17m2) mais grand confort pour une expérience inédite selon ses concepteurs. « L’idée est évidemment de poser ces modules dans de jolis coins de nature offrant une belle vue, permettant ainsi à des citadins de se ressourcer le temps de quelques nuits. »

Dialoguer avec la nature. Lumipod est un abri circulaire concentrant sur 17 m2 une chambre, une douche, des toilettes et une penderie. Minimaliste mais confortable, la structure intègre une menuiserie en verre courbe de 5 mètres de diamètre. Surtout les 180° de parois en verre coulissent d’une seule main pour offrir un spectacle grandiose. Au premier rayon de soleil, le module s’ouvre, transformant la zone de couchage en un espace gommant toute frontière intérieure/extérieure.  

Haut de gamme. Il est équipé d’une porte d’entrée courbe avec serrure 3 points. L’intérieur est revêtu de contreplaqué et comprend une salle de bains, un placard et une chambre. Le lit est comme suspendu, et intégré dans une niche de faible profondeur. Les vitrages du sol au plafond enferment l’espace et plongent intégralement les dormeurs d’un soir dans le paysage. Une tringle cintrée permet d’accueillir des rideaux occultants devant toute la surface vitrée.

Préfabriquée. L’habitation est composée de 2 demi-modules totalement préfabriqués en atelier et assemblés sur site en moins de deux jours. Assise sur quatre pieux vissés, la cabine est légèrement posée sur le terrain pour un impact minimal sur son environnement. Et pourra un jour disparaître sans laisser aucune trace de son passage. Ces modules nécessitent pour l’instant d’être raccordés aux réseaux d’eau et d’énergie mais la société souligne que des développements sont en cours pour proposer dès l’an prochain une version 100 % autonome.

Matériaux naturels. Le cadre de l’habitacle est en aluminium et revêtu de planches de bois brûlé selon la technique japonaise du shou-sugi-ban afin de se fondre dans son environnement. Mais il pourrait aussi bien accueillir selon ses concepteurs une toiture traditionnelle Massaï, une peau en tavaillon ou encore végétalisée. Une cellule minimale mais qui sait se fondre au mieux dans son environnement.

A quel prix. Pour ce produit haut de gamme dont les concepteurs vantent l’étanchéité et la facilité d’ouverture à une seule main de ses baies vitrées, les tarifs sont à la hauteur : près de 70.000 € pour une version tout équipée. Les premiers modèles sont actuellement en cours de fabrication et les premières livraisons devraient se faire avant la fin du mois de mai.

Exigences administratives. Une déclaration préalable de travaux (DP) est exigée avant de démarrer les travaux pour l’installation d’un Lumipod. Rappelons que la déclaration préalable de travaux est un dossier administratif qui permet à l’administration de vérifier que le projet respecte les règles d’urbanisme en vigueur dans la commune où il se situe. Elle doit être transmise à la mairie. Sa durée de validité est de trois ans.

*La société Lumicène* produit de grandes baies vitrées circulaires à intégrer dans des constructions existantes, un vaste « espace fenêtre » faisant office de véranda lorsqu’il est fermé et se transformant en balcon lorsqu’il est ouvert.

Publié par
© construiresamaison.com -