Terrains : les acquéreurs voient plus grand

Les Français ont acheté des terrains plus grands en 2018 pour construire leur maison. La baisse du prix du foncier et le niveau très bas des taux d'intérêt leur ont redonné du pouvoir d’achat.

Les particuliers ont vu plus grand pour faire construire leur maison en 2018 ! Ils ont en effet acheté des terrains un peu plus spacieux, la surface moyenne atteignant 934 €/m², soit une hausse de 1,5 % par rapport à 2017. Une hausse inédite depuis les douze dernières années qui avaient connu une période ininterrompue de baisse selon la dernière étude publiée par le Commissariat général au développement durable (CGDD). Les prix suivent, eux aussi, cette légère tendance haussière (+ 1,7 %), soit 87 €/m², qui contraste tout de même avec les tensions inflationnistes enregistrées en 2017 (+ 3,6 %) et en 2016 (+ 4,3 %). Le budget alloué au terrain atteint en moyenne 81.100 €, soit un tiers de l’investissement des particuliers ayant fait construire leur maison.  

Des prix de terrains en baisse. Cette augmentation des surfaces constatée à l’échelle nationale dans la plupart des agglomérations quelle que soit leur taille s’explique en partie par la baisse du prix du foncier. Cette dernière ayant donné une plus grande marge de manœuvre financière aux familles. La taille des parcelles a ainsi bondi de 5,47 % pour atteindre 809 m² dans les agglomérations de 20.000 à 49.999 habitants alors que les prix baissaient de 1 %. Même tendance pour les unités urbaines de 50.000 à 99.999 habitants où la surface du terrain enregistre une hausse de 5,23 % (905 m²) alors que les prix reculent de 3,22 %. Les particuliers ont aussi vu plus grand dans les petites communes. Dans les unités comptant de 2.000 à 4.999 habitants, les ménages ont acquis un terrain de 843 m² en moyenne (+ 3 %) alors que les prix ont reflué de 2,19 % dans le même temps.

Un crédit bon marché pour acheter le terrain. Les taux d’intérêt très compétitifs dont ont pu profiter les emprunteurs expliquent aussi comment les ménages, confrontés à une hausse du prix du foncier, ont acheté plus de mètres carrés. C’est en effet le cas dans les agglomérations comptant plus de 200.000 habitants qui affichent le prix les plus élevés (168 €/m²). Dans ces secteurs, les acquéreurs sont devenus propriétaires de 756 m² en moyenne (+ 1,34 %) en dépit d’une hausse du prix du foncier atteignant 4,3 %.

Publié par
© construiresamaison.com -
Cliquez ici pour réaliser votre avant projet de maison sur mesure