Solution gaz : c’est toujours possible !

Pompe à chaleur hybride ou chaudière à condensation associée à une énergie renouvelable : le gaz peut encore s’installer dans une maison neuve.

Une installation hybride. Elle associe une pompe à chaleur et une chaudière gaz. Elle assure le chauffage et la production d'eau chaude et elle est compatible avec le solaire pghotovoltaïque. © Viessmann

Avec l'application de la Réglementation environnementale 2020 (RE 2020, le texte qui régit la construction depuis le 1er janvier 2022), les maisons individuelles neuves marient hautes performances et vertus environnementales. Entre autres exemples, la RE 2020 fixe un seuil d’émission de carbone que tous les nouveaux systèmes de chauffage doivent maintenant respecter. Il est ainsi possible d’installer une pompe à chaleur, un poêle ou une chaudière bois voire un chauffage solaire. Le gaz reste possible en utilisant une solution hybride, qui associe une pompe à chaleur et une chaudière gaz à condensation. Un gestionnaire intelligent choisit l’énergie la plus performante et la moins chère en fonction des conditions climatiques et du confort souhaité.

Chaudière. Une autre solution gaz reste possible : la classique chaudière haute performance à condensation associée à une énergie renouvelable. Mais attention : pour se doter d’un tel équipement, la maison doit être bâtie dans une Zone d’aménagement concerté (ZAC) ou un lotissement dont le permis d’aménager a été déposé avant le 1er janvier 2022 et le permis de construire de la maison doit être déposé avant le 31 décembre 2023. Les particuliers qui souhaitent opter pour cette solution ont intérêt à ne pas tarder pour rester dans les délais.

Raccordement. Reste à savoir si, avec les impositions de la RE 2020, il est toujours possible de se raccorder. La réponse est oui. Si vous souhaitez bénéficier du gaz, que votre commune est desservie par GRDF et que votre future maison est à moins de 35 mètres du réseau existant, vous pourrez dès lors effectuer une simple demande de raccordement à GRDF, celle-ci étant facturée avec un forfait. Pour des distances de raccordement au-delà des 35 mètres, une étude d’extension de réseau sera nécessaire.

Combien ça coûte ? Le coût du forfait de raccordement dépend de vos besoins et de l’emplacement de votre logement. Le gaz, énergie compétitive dans la durée et multi-usage, peut servir tant pour vous chauffer que pour produire votre eau chaude sanitaire, et même pour la cuisson de vos aliments.  Le montant du forfait de raccordement pour une Maison individuelle au 1 er juillet 2022 est de 385,14 € HT pour un usage chauffage. En lotissement déjà alimenté au gaz, aucun frais de raccordement n’est à prévoir, le lotisseur aménageur l’ayant déjà pris en charge. www.grdf.fr/particuliers


La rédaction vous conseille