Quoi de neuf dans la maison ?

Quelles sont les dernières évolutions en matière de confort, d’architecture, d’habitat connecté ? Comment les constructeurs renouvellent-ils la relation client ? Les réponses de Grégory Monod, qui préside Les Constructeurs et aménageurs de la Fédération française du bâtiment (LCA-FFB).

Tous les sondages le disent : la maison individuelle demeure la forme d’habitat préférée de 80 % des Français. Elle est appréciée pour son confort, son calme, son jardin. Cadre propice à l’épanouissement de la famille, elle permet de profiter du plaisir de faire ce que l’on veut chez soi. C’est aussi un patrimoine durable, appelé à prendre de la valeur au fil du temps. Quand elle est neuve, cette maison offre bien d’autres atouts : confort, lumière, performance et solutions connectées. Pour faire le point sur les vertus de la maison neuve et découvrir les dernières tendances, nous avons interrogé un spécialiste : Grégory Monod, président de LCA-FFB (Les Constructeurs et aménageurs de la Fédération française du bâtiment), la principale organisation professionnelle du logement neuf. 

Construiresamaison.com : la maison neuve d’aujourd’hui, comment la décririez-vous ?
Grégory Monod : moderne, désirable, durable et intelligente. Et pas seulement parce qu’elle est de plus en plus connectée. C’est un produit de grande technologie axé sur le confort, la qualité, l’esthétique, la performance énergétique, le développement durable, tout en offrant un imbattable rapport qualité-prix. Par ailleurs, la maison sait s’adapter aux nouvelles exigences d’urbanisme : à l’échelle du quartier, elle peut offrir quasiment la même densité de logements que le collectif. Bref, si elle est intelligente, c’est aussi parce qu’elle sait répondre aux attentes des ménages d’aujourd’hui tout en s’adaptant à leurs besoins futurs.

En quoi la maison neuve est-elle un produit de haute technologie ?
Les constructeurs respectent des normes très exigeantes. Ils emploient des matériaux, des équipements qui n’ont jamais été aussi durables et performants tout en maîtrisant les coûts. Des vertus qui tiennent aussi au partenariat qui unit constructeurs, industriels du bâtiment, bureaux d'études et énergéticiens. Grâce à la mutualisation de leur travail, à leurs efforts de recherche et de développement, ces professionnels font sans cesse progresser l’habitat individuel. Et les résultats sont là. Par exemple, les maisons neuves consomment trois à cinq fois moins d’énergie que l’ancien.

Pourtant, des parpaings, des briques, du ciment… Rien de plus bête qu’un mur ?
Bien sûr que non ! Les matériaux d’aujourd’hui ont fait un grand bond en avant qualitatif. Plus robustes, plus durables, plus performants, ils sont aussi faits pour faciliter la pose et réduire les délais de construction. Les constructeurs emploient de plus en plus de solutions industrialisées, qui garantissent un niveau de qualité aussi élevé que constant. La maquette numérique se développe pour une maîtrise poussée des process. Ces solutions se placent dans une logique de chantier propre, de traçabilité, de recyclage et de réduction de l’empreinte carbone. A ce propos, bon nombre de constructeurs sont entrés dans la démarche du label Energie/Carbone E+/C-, qui sert à préparer la prochaine réglementation environnementale 2020.

Architectures bioclimatiques et maisons personnalisées

Styles standardisés, uniformes, sans recherche… Certains reprochent à l’architecture des maisons neuves de manquer d’intelligence. Que leur répondez-vous ?
Aujourd’hui, les maisons neuves développent des formes plus modernes, plus épurées, plus cubiques. C’est justement une preuve d’intelligence. Ces volumétries facilitent l’implantation sur le terrain. Elles favorisent la conception bioclimatique. Et elles permettent de maîtriser les coûts. Pour autant, pas question de créer un habitat standardisé. Aujourd’hui, les constructeurs proposent des maisons personnalisées qui respectent les attentes du client et les règles d’urbanisme. Nombre d’entre eux font du sur-mesure. Ils sont de plus en plus nombreux à travailler avec des architectes, des designers. Résultat : aujourd'hui, les acquéreurs bénéficient d’un choix qui n’a jamais été aussi large, qu’il s’agisse de styles contemporains, classiques ou traditionnels.

Côté plans et volumes intérieurs des maisons neuves, on retrouve cette intelligence ?
Les plans sont bien évidemment adaptés aux besoins d’aujourd’hui. De façon très classique, on retrouve la séparation jour/nuit, une grande pièce à vivre, une suite parentale, les chambre des enfants, une cuisine ouverte ou fermée par des vitres à la manière des restaurants, des espaces confortables, lumineux… Ce qu’il faut retenir, c’est que ces plans sont conçus en fonction des demandes des clients tout en misant sur la fluidité et l'usage. Ils sont aussi faits pour répondre aux besoins futurs. Le bureau du rez-de-chaussée pourra être converti en chambre pour s’adapter au vieillissement des parents. Pour les petits budgets, les combles pourront être aménagés plus tard en chambres pour enfants à moindre coût… Entre autres exemples.

La technique, la performance sont souvent mises en avant. Au point d’oublier l’habitant ?
C’était peut-être vrai il y a quelques années. Aujourd’hui, il n’y a plus de débat sur la performance, celle-ci étant acquise. Ce qui compte, c’est le confort, l'usage, donc l’habitant. Outre l’ergonomie des plans, les maisons se gèrent par smartphone grâce à des applications intuitives et fiables. De quoi faciliter la vie quelle que soit la saison, mais aussi renforcer la sécurité. Et puis les constructeurs proposent de nombreuses solutions concernant la lumière naturelle, l’acoustique, la qualité de l’air intérieur, le confort d’été, sans oublier la domotique... C’est tout bête : un projet réussi, intelligent, c’est une maison dans laquelle toute la famille se sent bien !

Relation client : la construction réinventée

Comment les outils numériques d'aujourd'hui changent-ils l’expérience client ?
Grâce à eux, le client et le constructeur co-bâtissent le projet, dans le cadre d’un dialogue empreint de transparence. Les outils de visualisation sont faits pour mieux comprendre, mieux choisir et voir naître la maison avant que le chantier ne commence. Les formalités sont de plus en plus numérisées. Des constructeurs proposent même des applications qui permettent de créer la maison, de suivre le permis de construire, le financement et le chantier et d’organiser le suivi client après la réception. Pour notre part, nous allons bientôt lancer un Contrat de construction entièrement numérisé. Autant de solutions qui améliorent l'expérience client.

A propos de clients, d'acquéreurs : ont-ils changé ?
Avec Internet, ils sont très bien informés et sont en mesure de faire leur choix avec beaucoup d’intelligence. Ils gardent aussi la tête froide et ne se laissent plus influencer par certains avis excessifs sur les forums Internet. Ces tendances augmentent le niveau d’exigence demandé aux constructeurs. Ces derniers doivent être très performants sur les plans techniques, juridiques, financiers, relationnels. C’est pour cette raison qu’ils se positionnent en tant qu’ensembliers et facilitateurs de projets, en proposant par exemple des aides à la recherche du terrain et du financement, la prise en charge de toutes les formalités, le suivi de chantier et qu'ils restent disponibles avant, pendant et après le chantier.

Quelques conseils pour les candidats à la construction ?
D’abord bien s’informer sur tous les aspects du projet. Ensuite, évaluer son budget pour savoir précisément ce qu’il est possible de réaliser. Enfin, dresser un cahier des charges de ses besoins et de ses envies sans oublier de se projeter dans l’avenir. Concernant le choix du professionnel, il est indispensable de s’adresser à ceux qui travaillent sous le régime du Contrat de construction loi de 1990, ce qui est le cas des constructeurs adhérents de LCA-FFB. C’est le cadre juridique le plus protecteur avec notamment sa garantie de livraison à prix et délais convenus. Par ailleurs, la sécheresse de cet été a remis en avant les problèmes de retrait-gonflement des argiles, pouvant être à l'origine de fissures. L’adaptation de la maison au terrain, la réalisation de fondations adaptées à la nature du sol restent des sujets à travailler avec la plus grande rigueur. L’intelligence, c’est le confort, l'usage, la performance, mais c’est aussi bâtir solide et durable !

LCA-FFB en bref
Principale organisation professionnelle du logement neuf en France, Les Constructeurs et aménageurs de la Fédération française du Bâtiment (LCA-FFB) rassemble plus de mille adhérents. Des entreprises qui exercent dans les domaines de la construction de maison, de la promotion immobilière et de l’aménagement urbain. Si elle défend les intérêts de la profession, LCA-FFB milite sur bien d’autres sujets, comme la sécurisation des projets des particuliers et les réglementations thermiques et environnementales. Cette organisation travaille en partenariat avec les industriels du bâtiment, les bureaux d’études et les établissements financiers pour faire évoluer l’offre de logements neufs en général et de maisons individuelles ne particulier. LCA-FFB est présidée depuis janvier 2019 par Grégory Monod (photo), qui est également président du groupe haut-savoyard Sogimm depuis 2008.

Publié par
© construiresamaison.com -