Piscines : au cœur des nouvelles tendances

Premier marché d'Europe, l'Hexagone compte actuellement 2 millions de bassins privés. Un engouement loin de se tarir selon la Fédération des professionnels de la piscine. Moins énergivores, mieux équipées et plus performantes, les piscines nouvelle génération font valoir leurs atouts.

L’année 2017 offre à la France un nouveau record. Celui du nombre de piscines vendues. En seulement un an, le parc français a gagné 100. 000 nouveaux bassins pour dépasser le cap des 2 millions de piscines installées chez les particuliers selon les chiffres de la Fédération des professionnels de la piscine (FPP).  Des résultats qui confirment indéniablement la démocratisation d’un marché placé désormais sous le signe de la performance et du développement durable. Petite plongée au cœur des nouvelles tendances.

Une eau plus propre. Haro sur le chlore. Si la filtration à l'aide de l'électrolyseur de sel reste un grand classique (le sel diffusé dans la piscine se transforme en substance désinfectante sous l'effet de l'électrolyseur, qui empêche les bactéries de se développer), d'autres traitements ont fait leur apparition à l'instar des rayons ultraviolets ou de l’oxygène actif. Inoffensifs pour l'environnement, ils débarrassent efficacement votre bassin de tous les micro-organismes.

Chauffée mais économe. Pour les piscines équipées de système de chauffage, la consommation d’énergie a été divisée par 9 entre 1980 et 2015. Elle est passée de 15.000 kWh/an en 1980, avec un réchauffeur électrique ou un échangeur ayant un rendement proche de 1, à 1.570 kWh/an aujourd’hui, avec une pompe à chaleur ayant un rendement proche de 4. De nombreux propriétaires s’orientent vers des solutions hybrides via des pompes à chaleur avec un plus grand rendement ou le développement de systèmes de chauffage solaire.

Une filtration optimisée. Economie oblige, les systèmes de filtration ont suivi la tendance. Ils privilégient l’allongement du temps de filtration sur la puissance : les petits moteurs, moins énergivores, ont pris le pas sur les gros. Pour optimiser la filtration, les réseaux hydrauliques sont conçus pour faciliter la circulation de l’eau en limitant les pertes de charge. Les professionnels utilisent désormais un logiciel de calcul dédié pour créer les installations, notamment en simplifiant les réseaux pour éviter les coudes ou les carrefours.

Facile d’entretien. Le fonctionnement et l’entretien de la piscine sont aujourd’hui simplifiés via l’automatisation de la plupart des tâches. Les robots 100% automatiques ont fait leur apparition, les coffrets électriques sont en mesure d’optimiser la filtration selon la température de l’eau, les appareils de désinfection ont également gagné en autonomie.

Connectée. De nombreux systèmes sont par ailleurs contrôlables à distance pour agir sur un ensemble de paramètres. Surveiller l’état de l’eau, déclencher l’éclairage, mettre en route la pompe à chaleur, le robot ou encore fermer le bassin. Les éventuelles anomalies détectées sont envoyées directement sur le smartphone ou la tablette pour permettre des interventions immédiates et rapides.

Esthétique. La couleur de l’eau est un élément déterminant. Lassé du traditionnel « bleu piscine » ? Rien ne vous empêche d'oser des teintes plus naturelles en jouant sur les revêtements intérieurs. C'est même la tendance du moment ! Liners (revêtement basique en plastique), enduits ou carrelage, il existe tout un éventail de possibilités pour un rendu variant du gris profond au bleu azur. A noter que les mosaïques opèrent également un retour en force. Avec des formes et des couleurs très actuelles, elles enrichissent harmonieusement les bassins.  A la tombée du jour, les spots LED confèrent de nouvelles couleurs aux piscines.  La plupart peuvent même être programmés pour que les jeux de lumières se succèdent au rythme des ambiances souhaitées.

Toutes saisons.  Envie d’allonger la saison des baignades ? Les couvertures automatiques nouvelle génération à lames solaires permettent non seulement de conserver la chaleur accumulée après une journée mais aussi de gagner jusqu’à 5 degrés sans la moindre dépense énergétique. Les abris assurent une fonction similaire car l’effet de serre apporte une augmentation de la température de l’eau. Ils ont par ailleurs gagné en esthétique avec pour certains de nombreuses options de confort.

Publié par
© construiresamaison.com -