Maisons : de l’air !

Savez-vous ce qu’est un C.O.V ? A quelle fréquence aérez-vous votre logement ? Le constructeur IGC a interrogé les Français sur leurs pratiques en rapport avec la qualité de l’air. Décryptage.

86 % des Français souhaitent améliorer la qualité de l’air intérieur de leur logement. C’est ce qui ressort d’une étude Harris Interactive commandée par IGC. Conscient du temps que nous passons tous dans notre habitat et des dangers liés à la pollution de nos intérieurs, le constructeur a interrogé les Français sur leurs attentes en matière de qualité de l’air. Trois notions clé à retenir.

Une qualité de l’air intérieur jugée satisfaisante

63 % des Français considèrent que la qualité de leur air intérieur est bonne. Ce chiffre est plutôt encourageant puisqu’il met en avant que plus d’un Français sur deux est satisfait de l’air dans son logement.

Il y a évidemment des nuances à souligner selon la catégorie d’âge et les régions où ils vivent. Ainsi les plus jeunes (18/34 ans) sont seulement 58 % à se montrer confiants contre 65 % pour les plus de 55 ans. Le Sud-Ouest apparaît comme la région où l’on est le plus optimiste sur la qualité de l’air puisque 72 % des sondés se déclarent satisfaits. Les Franciliens eux ne sont que 48 % à avoir une vision positive de la qualité de cet air.

Les polluants intérieurs méconnus

Les Français se montrent en majorité confiants vis-à-vis de la pollution intérieure de leur logement. Mais en même temps, ils ne semblent pas être tous bien informés sur la nature de cette pollution. L’étude révèle ainsi que par exemple 43 % des sondés n’ont jamais entendu parler des composants organiques volatils. Pourtant ces COV qui se dégagent des peintures, solvants, produits ménagers ou même fumées de tabac se retrouvent partout dans nos maisons. Le taux de CO2 peut également avoir un impact négatif sur la qualité de notre air intérieur. Il apparaît alors comme indispensable de posséder un système de ventilation efficace.

© IGC

Des gestes pour améliorer l’air intérieur

86 % de la population déclare vouloir agir pour améliorer la qualité de l’air de son logement. Chez les jeunes ce pourcentage grimpe même jusqu’à 91 %, preuve qu’ils ont conscience encore plus que les autres générations de l’impact de la pollution sur notre santé. La solution la plus simple pour assainir son logement ? 80 % des répondants affirment aérer leur habitat au moins une fois par jour. Dans le Sud-Est, ils sont même 84 % à le faire contre seulement 77 % dans le Nord-Ouest. Paradoxalement, notons que les 18/34 ans sont 20 % à déclarer n’aérer leur logement que deux fois par semaine. En Ile-de-France, 22 % le font même deux fois par jour.

4 solutions pour agir sur la qualité de l’air intérieur

  • Opter pour des équipements dépolluants qui filtre les COV et autres solvants et allergènes nocifs : plaque de plâtre, peinture, carrelage…
  • S’équiper de capteurs de CO2 qui mesurent en tant réel la quantité de dioxyde de carbone présente dans votre logement. Vous pourrez en fonction adapter la puissance de la ventilation ou ouvrir vos fenêtres.
  • Choisir un système de ventilation intelligente qui filtre les polluants et mesure la qualité de l’air 24 h sur 24.
  • Acheter des purificateurs d’air pour les chambres et les pièces à vivre.
  • Privilégier les peintures et les revêtements sans solvants quand on fait des travaux. 
Publié par
© construiresamaison.com -