Maison : une normande très positive

Des murs en blocs de bois, des panneaux photovoltaïques, un chauffage dernier cri, une grande qualité de l'air intérieur : cette maison à énergie positive bâtie en Normandie sait se démarquer !

Direction Grand-Couronne, en Seine-Maritime, pour découvrir une villa d’avant-garde. Réalisée par Les Maisons Extraco, elle associe modes constructifs innovants, énergie positive, qualité de l’air intérieur et habitat connecté. Elaborée dans le cadre du projet Comepos (Conception et construction optimisée de maison à énergie positive) conduit par le CEA, le CSTB, l’Ademe, Armines, l’organisation professionnelle LCA-FFB et des industriels du bâtiment, cette maison anticipe les prochaines normes techniques, qui devraient entrer en vigueur entre 2018 et 2020.

Bioclimatique et lumineuse. Imaginée par l’architecte Emmanuel Lavallée, cette villa baptisée Comepos by Les Maisons Extraco mise sur une volumétrie compacte pour réduire la proportion de parois en contact avec l’extérieur. Avec ses grandes baies vitrées, elle récupère un maximum de lumière ce qui réduit les besoins en éclairage artificiel, augmente le confort et permet d’économiser de l’énergie gratuite grâce à la récupération des calories solaires. Bref, cette villa bénéficie d’une conception bioclimatique poussée.

Blocs de bois. Elle fait appel à un matériau innovant, le Naturbloc Bois d’Alkern. Ce mode constructif complet (blocs standard, poteaux, chaînages, etc.) associe solidité, isolation thermique, affaiblissement acoustique, résistance au feu et aux moisissures, aux termites. Issu d’un matériau recyclable (les déchets de bois), il se pose comme une maçonnerie classique. Associé à de la laine minérale, il affiche un excellent niveau d’isolation (coefficient de résistance thermique R de 4,6 m².K/W pour les spécialistes). Véritable puits de carbone, il permet de bâtir des maisons qui limitent considérablement leurs émissions de gaz à effet de serre.

Innovations énergiques. Cette villa est équipée d’un système Atlantic dernier cri. L’air insufflé dans les pièces par la ventilation simple flux est filtré et chauffé par des résistances électriques. Le toit accueille des panneaux photovoltaïques hybrides FranceWatts. Ils fabriquent du courant qui peut être autoconsommé ou stocké dans des batteries pour assurer l’autonomie énergétique de la maison. Un dispositif qui génère également de la chaleur. Au bout du compte, cette villa produit davantage d’énergie qu’elle n’en consomme. Elle est donc positive, comme l’imposera la prochaine norme de 2020.

Confort et santé. Beaucoup de lumière naturelle, de l’air filtré : Comepos by Extraco insiste sur la santé dans l’habitat. Mais elle va plus loin en utilisant, pour les cloisons intérieures, les plaques dépolluantes Activ’Air® de Placo (groupe Saint-Gobain). Elles détruisent jusqu’à 80% des composés organo-volatils émis par les meubles et autres solvants couramment employés dans l’habitat. Ces plaques jouent aussi le rôle d’amortisseur acoustique et sont quatre fois plus résistantes que les plaques standard.

Habitat intelligent. Connectée, la maison est équipée de solutions Delta Dore qui permettent de commander la température intérieure, les volets roulants, l’éclairage ou encore la sécurité depuis un simple téléphone portable, même à distance. Des scénarios peuvent être programmés : lorsque l’habitant part travailler, les lumières s’éteignent et l’alarme se déclenche, par exemple. Cette maison sera habitée par une famille. Une équipe de scientifiques et de sociologues observera sa façon de vivre. Les résultats de ces recherches serviront à préparer les prochaines normes techniques. Infos : comepos-bylesmaisonsextraco.fr

Publié par
© construiresamaison.com -