Maison : trois mois pour construire

Faite de panneaux préfabriqués, cette maison, située dans la Drôme, est très économe en énergie et accessible financièrement pour les jeunes familles.

Une maison à l’architecture moderne alternant toit plat et toit traditionnel, de grandes baies vitrées ornant les façades… A priori, rien ne distingue cette habitation de 100 m² livrée à Mours (Drôme) des constructions voisines dans ce lotissement. Et pourtant ! Cette maison signée par le constructeur Logelis inaugure le nouveau concept de cette société, spécialisée dans la construction à ossature bois.

80% de la maison préfabriqués en usine. Cette villa a été en effet construite selon un assemblage de modules, l’un de 40 m² et trois autres de 20 m². Préfabriqués en usine, ces derniers se composent de panneaux composites servant de murs. Isolés avec du polyuréthane à très haute densité, ces derniers intégrant portes, fenêtres avec les réservations nécessaires pour l’électricité, se montent en trois mois sur le chantier. Les fondations ont été réalisées en une journée sans béton à l’aide de pieux métalliques enfoncés dans le sol sur lesquels a été posé un plancher métallique.

Baisser le prix de vente. Au total, douze mois auront suffi entre la signature du contrat et la livraison de la maison. « Ce nouveau concept nous permet d’augmenter le nombre d’éléments que nous pouvons préfabriquer en usine. Ce qui nous donne la possibilité de baisser le prix de vente. Si cette maison a été vendue 110.000 €, nous avons pour objectif de passer sous le seuil des 100.000 € pour faciliter l’accession à la propriété des familles », explique Renaud Sassi, P-DG de Logelis qui table sur une cinquantaine de maisons vendues en 2018.

Econome en énergie. Outre son prix compétitif, cette maison n’a rien à envier aux maisons traditionnelles tant au niveau des prestations que des performances thermiques. D’une superficie de 100 m², elle accueille deux chambres, un bureau, un salon, une salle à manger avec une cuisine américaine, un cellier et un garage. Bénéficiant d’une excellente isolation, cette construction est dotée du chauffage électrique (panneaux rayonnants) et d’une pompe à chaleur air/eau pour fournir l’eau chaude. Des panneaux photovoltaïques ont par ailleurs été installés en toiture pour couvrir une partie des besoins de la famille. Ce qui permet à cette maison d’afficher une consommation énergétique de 39,40 kW.m²/an, soit un gain de 16% par rapport aux exigences de la réglementation thermique, la RT 2012.

Les atouts du chauffage électrique. « Nos acquéreurs ont la possibilité de choisir leur mode de chauffage », explique Renaud Sassi. « Mais le chauffage électrique est la solution la plus pertinente car les constructions sont très bien isolées. Ce mode de chauffage évite par ailleurs des coûts de maintenance qui sont inhérents aux autres techniques comme la pompe-à-chaleur. Et nous aimerions développer le photovoltaïque pour favoriser l’autoconsommation dans nos futures maisons. Car notre enjeu est de faire baisser le coût d’usage. »

Pour en savoir plus : www.logelis.com

Publié par
© construiresamaison.com -