Maison : quelle énergie ?

Si la pompe à chaleur équipe la majorité des maisons neuves, la chaudière gaz et le poêle à bois n’ont pas pour autant disparu révèle la dernière édition du baromètre Domexpo de l’habitat individuel.

La pompe à chaleur (PAC) a le vent en poupe. Cet appareil qui récupère les calories de l’air extérieur ou du sol pour assurer le chauffage équipe 55 % des maisons individuelles neuves au plan national selon le baromètre Domexpo, en partenariat avec Caron Marketing. Le gaz arrive au deuxième rang avec 25 % de parts de marché, suivi par le bois seul. L’électricité classique (dite à effet Joule) équipe 6 % des maisons, le mix bois/effet Joule affichant un modeste 5 %.

Prime au vert. La Réglementation thermique actuelle (RT 2012) favorise les énergies renouvelables, d’où le succès de la pompe à chaleur. Le gaz est la plupart du temps employé lorsque la maison est desservie par le réseau. Dans ce cas, la production d’eau chaude est assurée par un ballon thermodynamique (il est alimenté par une petite pompe à chaleur).

Courant peu porteur. L’électricité à effet Joule est pénalisée par la RT 2012. Grosso modo, le bâti d’une maison équipée de cette solution doit être deux fois et demi plus performant que celui d’une villa neuve classique. D’où un coût de construction plus élevé. Sur l’arc méditerranéen (zone climatique H3 de la RT 2012, l’effet Joule tiendrait 9 % de parts de marché. Le climat plus clément réduit le besoin d’isolation, donc le coût.

Bois de chauffe. La RT 2012 permet aux maisons de moins de 100 m² d’être chauffées uniquement avec un poêle à bois (avec régulation), avec un sèche-serviettes dans la salle de bains. Pour plus de confort, mais aussi pour les maisons de plus de 100 m², le poêle à bois s’accompagne de panneaux rayonnants électriques. A noter : les solutions innovantes comme la pile à combustibles restent très marginales.

Et en Ile-de-France ? Dans cette région, terre d’élection des villages-expositions Domexpo, la Pac reste majoritaire, mais descend à 51 % de parts de marché. Le gaz remonte à 28 %, davantage de communes étant desservies. La solution bois plus effet Joule équipe 13 % des maisons. Plus économique en termes de coût d’investissement, elle compense la cherté des terrains. En région parisienne, la parcelle peut représenter jusqu’à la moitié du budget global de l’acquéreur.

L’eau chaude réinventée. Rappelons que plusieurs solutions cohabitent en matière de production d’eau chaude. Le ballon thermodynamique peut ainsi cohabiter avec la pompe à chaleur, la chaudière à condensation ou le poêle à bois. De plus en plus, les maisons sont équipées de pompes à chaleur double service, qui assurent à la fois le chauffage et la production d’eau chaude. Lorsque cette dernière est fabriquée par la chaudière, la maison doit être équipée de panneaux photovoltaïques. La RT 2012 impose aux maisons neuves le recours à une énergie renouvelable.

Publié par
© construiresamaison.com -