Maison neuve : une empreinte positive

Publié par -

La première maison française labellisée Cradle-to-Cradle®, la norme de l’économie circulaire, vient de voir le jour à Bordeaux. Au programme : écoconception, matériaux décarbonés, circuits courts, modularité et upcyclabilité. Découverte d’une villa hautement écologique.

Mettre en œuvre les principes de l’économie circulaire, limiter les déchets de construction et faire un usage sobre des ressources naturelles… tel est le principe de la maison Cradle-to-Cradle®. La première villa française ainsi labellisée porte la signature d'Ariane Constructions. Baptisée C2C, comprenez Du berceau au berceau, la réalisation à l’élégance toute contemporaine et réalisée sous le signe du bas carbone, se veut écologique et exemplaire. On peut en effet réutiliser ses matériaux à l’infini. « Il ne s’agit pour autant ni de réemploi, ni de recyclage », précise le constructeur. « Simplement, un produit, un matériau qui arrive en fin de vie, doit pouvoir redevenir une matière première permettant de refabriquer un nouveau produit ou matériau, sans aucune perte qualitative. » Avec cette réalisation, le groupe confirme de son côté sa volonté de s’inscrire définitivement dans une démarche de construction vertueuse et écoresponsable.

Un projet distingué. Le projet dessiné par l’architecte Bénédicte Huot-Marchand a remporté la médaille d’or au challenge Pôle-Habitat-FFB dans la catégorie Habitat Prospectif en 2020. La maison Cradle-to-Cradle® répond à des critères bien précis. « Elle se construit avec des matériaux qui s’inscrivent dans un cercle vertueux de construction, à savoir des produits recyclés et recyclables, obligeant les fabricants à mettre en place une démarche d’identification et de récupération desdits produits », détaille le constructeur. L’objectif est de ne plus puiser dans les ressources de notre planète et d’aller vers une empreinte positive.

Une véritable matériauthèque. Tous les fabricants impliqués dans le projet ont donc créé des « passeports circulaires » permettant de caractériser leurs produits et d’obtenir des informations en termes de non-toxicité, de recyclabilité, d’empreinte carbone et d’énergie nécessaire à leur production. « Cette caractérisation permet d’une part le calcul d’indicateurs de performances environnementales et sanitaires du projet et, d’autre part, la traçabilité et la gestion des ressources dans le temps », assure le constructeur. A noter, les passeports sont analysés et notés par UPCYCLEA (bureau d’études spécialisé dans l’économie circulaire et la certification du Cradle-to-Cradle®).

Économie circulaire. Les résidents de la maison C2C d’Ariane Constructions disposent ainsi d’une maison Circular Ready, c’est-à-dire qu’ils ont à portée de main des informations sur les produits et matériaux qui composent leur habitation. L’intérêt n’est pas seulement sanitaire. Si des travaux d’agrandissement sont par exemple effectués dans la maison, les différents matériaux à déconstruire pourront être revalorisés dans des filières de réemploi ou de recyclage plutôt que de finir en décharge. Une véritable démarche durable et écologique.  

Bas carbone. Les produits de construction sont caractérisés par leur empreinte carbone et leur non-toxicité. Le bâtiment quant à lui est évalué sur sa capacité à fournir une qualité d’air optimale et à minimiser les émissions de gaz à effet de serre et les consommations d’énergies, été comme hiver. Les bétons Lafarge, mis en œuvre dans le projet, sont par exemple conçus à partir de ciment dont le taux de CO2 est réduit de 20 % par rapport à un CEMI. La chaleur produite est quant à elle diffusée via un plafond chauffant hydraulique très basse température. Il est également couplé avec un puits permettant un refroidissement passif en été. Enfin, des capteurs intelligents surveillent la température, l’humidité et les niveaux de CO2.