Maison neuve : objectif santé et confort

A la pointe du progrès technique, les villas d’aujourd’hui se révèlent pratiques, esthétiques et économes à l’usage. Surtout elles sont gages d’un confort optimal et valorisent le bien-être et la santé des usagers.

C’est le crédo des constructions neuves : offrir à leurs occupants un toit accueillant et sécurisé, respectueux de l’environnement comme de leur santé. En privilégiant des produits performants et reconnus pour leur non-toxicité sur leurs habitants, les professionnels du secteur se font fort d’associer bien-être et santé dès la conception de la maison. L’occasion de rappeler quelques principes de base pour un habitat toujours plus agréable à vivre.  

Insister sur le confort acoustique. Si l’isolation s’entend souvent en termes thermique, rappelons qu’un environnement trop bruyant est facteur de stress, de fatigue et d’irritabilité. Pour un maximum de confort, il est primordial d’isoler phoniquement les zones les plus critiques, telles que le salon, la salle de bains et le cellier (les douches, w.-c. et générateurs d’énergie sont très souvent incriminés). Autre conseil : penser la maison dans une approche architecturale spatiale. Autrement dit, identifier les sources de nuisances avant de concevoir la disposition des pièces, comme par exemple placer un dressing à l’entrée de la chambre parentale, à l’instar d’un sas, pour l’isoler naturellement. 

Favoriser la lumière naturelle. C’est l’une des exigences portées par la réglementation thermique en vigueur. Les maisons comptent aujourd’hui davantage de vastes surfaces vitrées. Et comme ces ouvertures sont disposées sur la façade en fonction de la course du soleil, vous pouvez en profiter au mieux toute l'année. Une pratique qui permet de réduire de manière significative le recours à l’éclairage artificiel en favorisant l’apport solaire et donc de diminuer vos consommations énergétiques. Ou quand le confort s’accompagne d’un réel bonus économique.   

Conserver un air sain.  Dans des bâtiments de plus en plus étanches à l’air, une ventilation efficace s’impose, non seulement pour assurer la pérennité du bâti mais aussi la santé de ses habitants. On le sait, l’air respiré à l’intérieur est jusqu’à cinq fois plus pollué que l’air extérieur. En cause : les polluants biologiques (comme les moisissures) mais aussi ceux résultant des produits mis en œuvre dans l’habitat. Pour éradiquer ces allergènes, les systèmes de VMC (ventilation mécanique contrôlée) sont devenus performants intégrant des technologies innovantes qui garantissent à la fois la qualité et le débit d’air tout en assurant une consommation énergétique minimale.  

Privilégier les matériaux performants. Si l’accent est mis sur une ventilation ad hoc, il importe également que les composants, notamment ceux utilisés pour le second œuvre et les finitions, soient les plus inertes possibles sur le plan de la qualité de l’air intérieur. Deux types d’approche répondent à cette problématique : l’utilisation de produits de finition peu émissifs classés A+ (peintures, revêtements de sols, colles…) et, si possible, dotés d’un label écologique ; et le recours à des produits et systèmes qui possèdent des capacités dépolluantes (transformant par réaction chimique les Cov en éléments inertes).

Penser la sécurité. C’est un paramètre indissociable de la notion de confort. Dans ce cas, il ne s’agit plus seulement de proposer des motorisations mais d’offrir des solutions globales répondant à des besoins accrus de sécurité et de facilité dans la maison. Une stratégie étudiée passe donc par la gestion dynamique des automatismes qui gèrent l’ouverture ou la fermeture des volets roulants, du portail, de la porte de garage mais aussi du déclenchement des lumières en cas d’intrusion ou autre visiophone.    

Les constructeurs attentifs à la qualité
Pour tendre vers un confort optimal, les professionnels de la construction portent une attention toute particulière au bien-être dès la conception de la maison. Des constructeurs à l'instar du groupe Mas Provence, Moyse (Tradidemeures, Rocbrune...) ou encore Trecobat font le choix de certaines solutions techniques améliorant par exemple la performance des systèmes de ventilation ou privilégient l'usage de matériaux  caractérisés par une très faible émissivité de polluants. 

Publié par
© construiresamaison.com -