Maison neuve : objectif fraîcheur !

Très bien isolées, les maisons neuves savent aussi préserver leur confort d’été sans recourir à la peu écologique climatisation. Solution pour une vie agréable même en période de canicule.

Avec des températures qui dépassent souvent les 30 à 35 °C le jour et qui restent calées au-dessus de 20 °C la nuit, les étés, en France, peuvent devenir caniculaires. A la clé : de l’inconfort, des nuits pénibles et une fatigue qui s’accumule. Des désagréments qui touchent les habitants de tous les types de logements. Même en maison neuve ? A condition de bien préparer le projet, de faire appel à la conception bioclimatique et à des solutions techniques plutôt malines, les nouvelles constructions peuvent se révéler agréables à vivre en cas de surchauffe estivale. Explications et conseils pour bâtir une maison confortable en toutes saisons.

La clim en terrain délicat. Pour trouver de la fraîcheur à l’intérieur, le plus simple, c’est de climatiser. Problème : cette solution est gourmande en kilowatts alors que la réglementation actuelle (RT 2012) impose de respecter des plafonds de consommation d’énergie. Ils varient selon les régions et l’altitude de 40 à 65 kWh/m²/an. Si vous climatisez, vous avez de fortes chances de dépasser ces seuils et la maison ne sera pas conforme à la RT 2012. Sauf à prévoir un bâti (ensemble gros œuvre/isolation) ultra efficace, qui permettra de compenser la surconsommation liée à la clim. Mais c’est cher, très cher…

Jouer sur les retraits de façade et les avancées de toiture pour offrir de l'ombre en période de fortes températures...© Jean-Luc SARDA (Trecobat)

Le bioclimatique à la rescousse. Pour rester au frais sans climatiser ni exploser votre budget construction, misez sur la conception bioclimatique. Les ouvertures au sud, à l’est et à l’ouest seront surmontées d’avancées de toiture, de casquettes ou de brise-soleil. Avec ces solutions, les rayons de l’astre du jour ne rentrent pas dans la maison en été. Autre option : choisir des volets, des stores et même des brise-soleil mobiles. Commandés par des capteurs, il se déplient lorsque la température extérieure commence à monter, laissant l’intérieur à l’ombre… et au frais.

Ces vitres sont traitées pour laisse entrer la lumière... Et pas la chaleur !© Saint-Gobain Glass solutions

Rayons sous contrôle. Avec la RT 2012, les baies vitrées sont orientées au sud. Elles sont souvent équipées de vitrages dits peu émissifs : l’hiver, ils laissent passer la chaleur du soleil et la retiennent à l’intérieur pour réchauffer la maison. De quoi limiter les consommations et faire de belles économies de chauffage. Mais cette solution peut augmenter les surchauffes estivales. L’alternative : opter pour des vitrages à contrôle solaire. Ils laissent entrer les rayons lumineux mais bloquent la chaleur, qui ainsi reste à l’extérieur. Ces vitrages malins sont plus chers que les autres.

Cette contemporaine bioclimatique jour sur l'orientation et la climatisation naturelle (courants d'air) pour offrir de la fraîcheur en été.© Stephanie Eveilleau (Demeures Corses)

Le retour des courants d’air. Planchez sur l’orientation de la maison. L’objectif : créer des courants d’air pour maximiser la sensation de fraîcheur en été. Une exposition nord-est/sud-ouest vous permettra, simplement en ouvrant les fenêtres, de faire entrer l’air plus frais dans la maison, ce qui chassera l’air intérieur trop chaud. Avec ces principes de conception, certains constructeurs arrivent à faire baisser la température intérieure de plusieurs degrés. La différence avec la température extérieure permet de créer une ambiance plus agréable.

Lorsque la température grimpe, les stores se ferment tout seuls et les fenêtre de toit s'ouvrent pour chasser l'air chaud par effet de tirage.© Velux

Fraîcheur intelligente. Certains fabricants ont mis au point des solutions futées. La nuit, lorsqu’il fait plus frais, une ou plusieurs fenêtres de toit s’entrouvrent en même temps que certaines ouvertures au rez-de-chaussée. De quoi créer un courant d’air qui, par effet de tirage (comme une cheminée), va chasser l’air intérieur trop chaud pour le remplacer par un air plus frais venu de l’extérieur. Ce système, qui peut être commandé par capteur, peut aussi se déclencher lorsqu’il y a trop de CO2 dans la maison, améliorant la qualité de l’air intérieur.

Ce système de rafraîchissement thermodynamique augmente le confort d'étét sans climatiser.© Aldes

Une maison rafraîchie. Plutôt que de climatiser, vous pouvez opter pour le rafraîchissement. L’idée : faire circuler de l’eau à 18/20°C dans le circuit du chauffage central (plancher hydraulique par exemple) en utilisant la pompe à chaleur en coupant le chauffage. Cette solution fonctionne aussi en mode air/air (des bouches soufflent de l’air frais dans la maison). Les frigories peuvent aussi être puisées dans le sol ou la température est constante, ou encore le long des fondations (fondations thermoactives). Un conseil pour finir : creusez la question du confort d’été le plus tôt possible avec le constructeur pour anticiper cette problématique… brûlante !

Publié par
© construiresamaison.com -
Cliquez ici pour réaliser votre avant projet de maison sur mesure