Maison : les Français font de plus en plus construire à la campagne

Publié par -

Plus de 17 200 terrains constructibles ont été achetés dans les communes rurales en 2021 soit un bond de 33,5 % selon la Safer. Un chiffre qui témoigne de la volonté d’une partie des Français de faire construire leur maison à la campagne.

 

Les Français aiment la campagne ! Si les ventes de maisons à la campagne ont bondi de 21 % en 2021 pour atteindre près de 136 000 transactions, l’habitat individuel neuf n’est pas à la traîne !

Des terrains très demandés. Les familles ont été en effet de plus en plus nombreuses à acheter un terrain dans les communes rurales pour faire construire leur maison. La crise sanitaire qui a éprouvé de nombreux Français contraints de rester pendant deux mois dans leur appartement, dépourvu d’espaces extérieurs, en a incité plus d’un à changer de cadre de vie. Selon les chiffres communiqués ce matin par la Safer lors d’une conférence de presse, 17 280 terrains non-bâtis constructibles mesurant moins d’un hectare ont été vendus en 2021 soit un chiffre en hausse de 33,5 % par rapport à 2020.

Prix des parcelles en hausse. Si la surface des terrains constructibles demeure stable depuis trois années consécutives soit 1900 m², son prix a, en revanche, fortement augmenté en 2021 (+ 6,3 %) pour atteindre 76 300 €. Si l’on se réfère au prix du mètre-carré, la hausse est légèrement moins importante. Mais elle s’élève tout de même à 5,8 %.

Un marché freiné par le ZAN. Cette croissance de la construction de la maison dans les communes rurales risque d’être freinée dans les prochaines années avec l’instauration de l’objectif zéro artificialisation nette (ZAN). Fixé par la loi Climat & Résilience, ce dernier prévoit la division par deux de la surface consommée d’ici 2031 par rapport aux dix dernières années. Le législateur ayant pour cap d’atteindre le zéro artificialisation nette en 2050. Cet objectif ambitieux passera inéluctablement par la diminution du nombre de terrains dédiés à l’urbanisation et donc à la construction de la maison individuelle. La priorité sera donnée à la rénovation de logements et à la construction sur des terrains déjà urbanisés. L’édification de maisons sur des parcelles issues de la division d’un terrain d’une maison sera autorisée.