Maison : la RE 2020 reportée à l’été 2021

La Réglementation environnementale RE 2020 s’appliquera à l’été 2021 aux maisons neuves et non le 1er janvier 2021 en raison du Covid-19 qui a retardé l’élaboration de ce nouveau texte. Outre la diminution des gaz à effet de serre, ce dernier doit améliorer la qualité de l’air intérieur.

 

Le Covid-19 n’en finit pas de perturber le secteur immobilier ! La crise sanitaire vient en effet de décaler l’entrée en vigueur de la RE 2020 à l’été 2021. Cette future réglementation environnementale devait initialement s’appliquer aux permis de construire des maisons et des immeubles déposés à partir du 1er janvier 2021.

Diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Mais le confinement a bouleversé les consultations et les simulations effectuées par les bureaux d’études thermiques pour l’élaboration de cette nouvelle législation. Cette dernière a pour objectif de lutter contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES) sur l’ensemble du cycle de vie du bâtiment.

Améliorer la qualité de l’air intérieur. Si la RE 2020 doit améliorer le confort intérieur, notamment l’été en conservant la fraîcheur, elle doit aussi garantir la qualité de l’air intérieur comme le rappelle le ministère de la Cohésion des territoires. Une exigence qui pourrait se traduire par un test de mesure de pression aux bouches d’extraction de la ventilation mécanique contrôlée qui évacue l’air intérieur vicié. Ce test garantirait à l’acquéreur que cet équipement indispensable au renouvellement de l’air fonctionne correctement. Ce qui est loin d’être le cas dans les maisons où le débit d’air extrait est insuffisant !

Un label pour des maisons exemplaires. Les consultations avec les experts s’achèveront en mai pour définir les indicateurs et les niveaux de performances pertinents pour la RE 2020. Que ce soit les émissions de gaz à effet de serre autorisées et les consommations énergétiques maximales du bâtiment. Les résultats présentés feront alors l’objet d’une dernière concertation avant l’été 2020. Un label facultatif devrait également voir le jour pour valoriser les bâtiments les plus exemplaires, une méthode déjà expérimentée avec succès lors de la précédente réglementation thermique, la RT 2005.

Une réglementation adaptée au pouvoir d’achat. La publication des textes réglementaires devrait intervenir entre la fin de l’année 2020 et le début 2021 avant une entrée en vigueur à l’été 2021. Ces six mois supplémentaires ne seront pas superflus pour concevoir une réglementation complexe qui doit concilier lutte contre le réchauffement climatique et pouvoir d’achat des ménages faisant construire. Un double défi qui doit être pris en compte à l’heure où des incertitudes pèsent sur le pouvoir d’achat des Français.

Un label pour aller plus loin
Pour aider les constructeurs à se préparer à la RT 2012, le gouvernement avait lancé le label BBC-RT 2005. Cette démarche volontaire exigeait des maisons neuves une consommation énergétique maximale de 50 kWh.m²/an, un chiffre divisé par cinq par rapport au plafond défini par la RT 2005 que devaient respecter les constructions. Cette consommation énergétique maximale de 50 kWh.m²/an avait été ensuite retenue lors de l’élaboration de la RT 2012. Pour inciter les acquéreurs à faire construire cette maison labellisée économe en énergie, le gouvernement avait instauré un crédit d'impôt concernant les intérêts d'emprunt, une mesure qui avait fait mouche auprès des clients.

Publié par
© construiresamaison.com -
Cliquez ici pour réaliser votre avant projet de maison sur mesure