Maison : encore des progrès à réaliser

Publié par -

Les revêtements de sol, les problèmes de couverture ou encore des fenêtres qui laissent passer l’air. Voilà le top 3 des désordres les plus souvent rencontrés en maison individuelle selon l’Agence Qualité Construction. Revue de détails.

L’Agence qualité construction (AQC), c'est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général. Comme son nom l'indique, sa vocation est de promouvoir la qualité et de prévenir les problèmes techniques dans le logement neuf. Chaque année, elle publie un Observatoire de la qualité, un document qui fait le point sur ce qui va et ce qui ne va pas, avec notamment un flop 10 des désordres. La construction de maison individuelle n'a pas échappé à l'œil de ses expert. La bonne nouvelle : c'est surtout le second œuvre qui est concerné. Retour sur un bilan globalement positif.

Revêtements de sol : toujours des problèmes ! Cela fait déjà plusieurs années que l’AQC épingle la qualité des revêtements de sol. Sur la période 2018-2020, ils sont en première place du Flop 10 (18% des sinistres) et sont aussi les premiers en coût de réparation. Pour Catherine Labat, expert construction au cabinet Neoxa-Ixi, des progrès peuvent être accomplis sur le comportement du support, en particulier sur les chapes fluides qui sont de plus en plus utilisées. « Elles présentent une sensibilité élevée au retrait pendant le séchage et peuvent faire des "vagues" (appelées tuilage), ce qui entraîne à moyen terme des fissures dans le carrelage.» Mais les choses devraient s'améliorer : « le domaine des chapes fluides évolue avec des règles professionnelles en cours d’élaboration et la mise en place d’une certification » explique Catherine Labat.

Les couvertures prennent l’eau. La catégorie « couverture petits éléments » occupe la seconde place (9 % des sinistres). Mais point positif, la sinistralité est en baisse depuis 25 ans. « J'espère qu'il s'agit d'une prise de conscience de la profession sur les uvrages particuliers qui peuvent être sujets à des infiltrations, les rives, les sorties de cheminées et les abergements » indique Jean-Pierre Thomas, directeur technique adjoint de la branche construction du groupe Stelliant

Les fenêtres laissent passer l’air. Dans ce domaine, la sinistralité augmente mais le classement reste stable. Pour l’AQC la mise en œuvre de la RT 2012 peut expliquer cette envolée. Pour Jean-Pierre Thomas « une fenêtre ou une porte-fenêtre qui laisse passer l’eau c’était déjà un sinistre. Mais si elle laisse passer trop d’air à l’issue du test réglementaire d’infiltrométrie prévue par la réglementation cela devient aussi un sinistre alors que ce n’était pas le cas auparavant. »

Moins de sinistres sur les fondations. Tout n’est pas noir dans le bilan puisque la sinistralité des fondations superficielles connaît une diminution importante, passant de 14 % en 2017-2019 à 11 % sur 2018-2020. « L’impact positif est probablement lié à la sensibilisation et prise de conscience induite chez les professionnels. Nul doute que la réglementation renforce cette baisse importante » analyse Jean-Pierre Thomas.

Garanties : une maison sous protection
Les particuliers qui font construire bénéficient de très nombreuses protections. La garantie de parfait achèvement couvre les désordres qui apparaissent à la réception et dans l’année qui suit cette formalité. La garantie de bon fonctionnement, d’une durée de deux ans, concerne les équipements dissociables de la maison (volets, radiateurs, etc.). La garantie décennale, quant à elle, couvre pendant dix ans les désordres qui compromettent la solidité de la maison ou qui la rendent impropre à l’habitation. La mise en œuvre de la décennale est facilitée par l‘assurance dommages ouvrage, laquelle est toujours obligatoire (article L 241-1 du code des Assurances). Par ailleurs, les constructeurs, pour la plupart d’entre eux, sont dotés d’un service après-vente qui intervient en cas de problème. Certains professionnels proposent également des applications de suivi du projet qui permettent de dialoguer et de trouver des solutions avant, pendant et après les travaux. Pour en savoir plus, consultez notre dossier sur la réception de la maison , les garanties  ou encore sur l’assurance dommages-ouvrage