Maison : confort toutes saisons

Très bien isolées, étanches, les maisons neuves peuvent subir des surchauffes lorsque le soleil pointe son nez. Pour éviter cet inconfort, un constructeur développe des solutions aussi malines qu’innovantes. Découverte.

Comment assurer le confort des maisons en automne ou au printemps ? Une question qui vaut d’être posée. Lors des intersaisons, en effet, la fraîcheur nocturne impose que le chauffage soit rallumé. Mais avec des constructions neuves très isolées, la surchauffe, parfois, n’est pas loin dès que l'astre du jour se met à briller... « Des études menées dans nos maisons expérimentales ont montré que la température ressentie derrière une vitre exposée au soleil peut rapidement atteindre 50 °C », explique le constructeur IGC. Pour assurer le confort en toutes saisons, ce professionnel actif sur le grand sud-ouest déploie de nombreuses solutions.

Maîtriser la nature. Tout commence par la maîtrise de la conception bioclimatique en insistant sur les protections solaires (casquettes, brise-soleil, pergolas, panneaux coulissants, etc.). Pour les baies exposées sud ou sud-ouest, les vitrages à contrôle solaire laissent passer un maximum de lumière tout en bloquant la chaleur. « Sur une journée ensoleillée de printemps, cette solution permet de gagner de 3 à 4 °C à l’intérieur de la pièce », estime-t-on chez IGC. Autre option : créer un flux d’air ascensionnel (effet cheminée) pour évacuer l’air chaud et le remplacer par de l’air frais grâce à un système d’ouverture automatique des fenêtres de toit (Integra de Velux).

La technique au service du confort. Dans cette même logique d’automatismes bioclimatique, des capteurs déclenchent l’ouverture ou la fermeture des volets roulants en fonction de la météo et de la température intérieure. IGC vante également les mérites de nouvelles solutions de chauffage et de rafraîchissement basés sur les pompes à chaleur pour maintenir une température confortable (T One Aqua Air d’Aldès). « Fonctionnant par vecteur air, ils offrent l’avantage d’une excellente réactivité pour répondre à tous les besoins », relève le constructeur. En plus, ils produisent de l’eau chaude puisqu’il s’agit de système dits triple service. www.igc-construction.fr

Confort et température : que dit la réglementation ?
Pour garantir la performance des maisons neuves, la réglementation thermique actuelle, la RT 2012, leur impose de prendre en compte la conception bioclimatique via le coefficient Bbio. Pour faire simple, il s’agit de limiter les consommations d’énergie en misant sur une bonne orientation et un bâti efficace. Et pour réduire le risque de surchauffe, elle instaure une température intérieure de confort, la TIC. En clair : la température de la maison doit toujours être inférieure à un maximum déterminé par l’étude thermique. Pour en savoir plus, voir notre dossier sur la RT 2012 et le Bbio ou encore sur la Température intérieure de confort (TIC).

Publié par
© construiresamaison.com -