Le confort dans le logement : un enjeu essentiel

51% des Français trouvent leur logement très confortable. C’est ce qui ressort d’une étude commandée par le constructeur IGC. Qualité de l’air, isolation thermique et phonique, domotique, apport en lumière naturelle… autant de domaines qui sont passés au crible dans cette enquête.

Trouvez-vous votre logement confortable ? C’est la question qui a été posée aux Français dans un sondage commandé par IGC, constructeur de maisons individuelles. Et la réponse est plutôt surprenante puisque, contrairement à ce que l’on entend partout, dans leur très grande majorité, les Français sont satisfaits du confort de leur habitat. Ils sont même 51% a être très satisfaits !

Des logements tout confort

C’est dans le Nord-Ouest que le niveau de satisfaction est le plus élevé, puisque 63% des sondés affirment trouver leur logement très confortable. Dans le Sud-Est et en Ile-de-France, le pourcentage est moins important mais atteint tout de même 47 et 46%. Concernant la qualité de l’air intérieur, les Français sont encore plus optimistes puisqu’ils sont 93% à la percevoir comme saine. L’Ile-de-France apparaît comme la région où les habitants ont le plus d’inquiétude sur ce point, avec 11% des sondés peu sûrs de la qualité de leur air intérieur. 48% des Français pensent que les apports en matière de lumière naturelle pourraient être améliorés. Le confort acoustique du logement est important pour les Français. 33% des personnes interrogées le trouvent mauvais et  77% consacrent un budget spécifique pour l’améliorer.

Efficacité thermique

Le confort thermique du logement est également scruté par les Français. Il faut dire qu’il permet non seulement de réaliser des économies d’énergie mais également d'éviter les courants d’air froid désagréables. 39% des sondés souhaitent améliorer cet aspect. Ils sont tout de même 77% à considérer que le confort thermique de leur logement est bon et qu’il est facile à chauffer. Dans le Sud-Est et le Sud-Ouest, cette proportion grimpe même jusqu’à 80 et 87%. Alors qu’en Ile-de-France, ils ne sont plus que 67%. Selon les saisons, le ressenti par rapport à la température intérieure diffère. En hiver, 51% des sondés considèrent que leur logement est confortable en matière de chaleur ressentie. Mais ils ne sont que 6% à ne pas être satisfaits de manière générale.  En été, ils sont 68% à penser que leur habitat est capable de les protéger des pics de chaleur. Pour abaisser la température, ils sont 60% à fermer les volets en journée et 56% à aérer la nuit. Les Franciliens sont toutefois les plus nombreux, 46%, à juger que leur logement offre une faible protection à la surchauffe estivale.

© IGC

Maison intelligente

En 2018, le confort de l’habitat rime avec domotique. Pourtant les problématiques liées au logement connecté ne semblent pas être une priorité pour les Français. Ainsi 80% des personnes interrogées n’avaient aucun équipement connecté chez eux. Le Nord-Ouest compte le plus grand nombre d’adeptes des nouvelles technologies avec un taux d’équipement qui monte à 24% contre seulement 14% en Ile-de-France. 42% des sondés pensent même que la domotique est un gadget, voire même qu’elle est inutile. Toutefois, ils sont 70% à considérer qu’elle est un gage de confort. Mais ils ne sont pas encore prêts à investir pour s’équiper car ils placent la domotique en dernier dans les travaux à envisager pour améliorer le confort de leur home sweet home.

Et la santé ?

Les sondés dans leur grande majorité ont conscience que les différents aspects du confort abordés par l’étude ont un impact vis-à-vis de la santé. La qualité de l’air arrive au premier rang de leurs considérations (94% et 99% pour les Franciliens), suivi du confort thermique (92%) et acoustique (91%). La domotique arrive loin derrière avec seulement 47% des suffrages exprimés. Sauf pour la catégorie des plus jeunes, les 18-34 ans qui sont 53% à penser que la maison connectée a un réel impact sur la santé des individus. On constate en tout cas que le confort de manière générale n’est plus une donnée négligeable pour les Français et que cette notion devra plus que jamais être au cœur des prochaines réglementations liées au monde du bâtiment. 

Publié par
© construiresamaison.com -