Habitat durable : ce que veulent les Français

Publié par -

Si les Français apprécient les vertus vertes des logements, ils n'en font pas forcément un critère de choix lorsqu'il s'agit d'acheter révèle le dernier baromètre Qualitel de l'habitat.

Chaque année, le Baromètre Qualitel passe au crible les comportements et les souhaits des Français en matière de logement. La cinquième édition de cette étude réalisée par Ipsos en partenariat avec l’Agence nationale de l’Habitat (Anah) pose une vaste question : peut-on joindre le durable à l’agréable en matière de logement ? Qu’est-ce qui fait qu’un logement est plus vert, plus responsable qu’un autre ? 4 500 personnes ont été interrogées et les réponses sont parfois paradoxale ou surprenantes, mais toujours intéressantes et constructives.

Idéal. Les Français estiment qu’un logement durable, c’est un logement qui « est respectueux de l’environnement, qui préserve la qualité de vie et le bien-être de ses occupants et dans lequel les coûts de construction et d’usage sont maîtrisés. » Sur cette base, les personnes interrogées estiment que les logements les plus durables sont des maisons bâties après 2011, qui offrent plus de 45 m² de surface par personne et qui sont habitées par des propriétaires gagnant plus de 3 000 € par ménage.

© Qualitel/Ipsos/Anah

Vert. Pour 56 % des sondés, un logement durable répond aux enjeux environnementaux. Il consomme peu d’énergie (55 % des réponses), est bien isolé, (53 %), est confortable en hiver comme en été sans clim’ (50 %), permet de respirer un air de bonne qualité (46 %) et est agréable à vivre (45 %). En revanche, la préservation de la biodiversité (29 %), l’emploi de matériaux biosourcés (23 %) ou les faibles émissions d’ondes électromagnétiques (21 %) ne riment pas forcément avec habitat vert.

Concret. Ces réponses constituent un plébiscite pour la maison neuve. Logique :  sa facture d’énergie est ramenée à quelques centaines d’€ par an, elle affiche un imbattable rapport qualité/prix et s’adapte bien aux nouveaux besoins comme le télétravail. Le baromètre Qualitel montre toutefois que l’aspect durable d’un logement n’est un critère de choix que pour 4 % des sondés. Ce qui compte le plus : l’adresse (64 % des réponses), le prix (50 %), ou encore la superficie (42 %). Plutôt qu’au vert, les Français donnent la priorité à la pierre ! Pour en savoir plus : www.qualitel.org