Crédit : les bons plans des taux bas

Vous empruntez pour faire construire ? Vous êtes particulièrement bien loti. En cet automne 2018, les taux d’intérêt sont très proches de leurs plus bas niveaux et vous pouvez même bénéficier de rabais si vous faites jouer la concurrence entre les banques.

Le crédit immobilier est décidément très bon marché. Pour les prêts sur vingt ans, par exemple, la moyenne s’établit à 1,60% hors assurances au 30 octobre 2018 selon les courtiers en prêts au logement. Pour cette même durée, le plancher historique a été atteint en novembre 2016, avec un vingt ans moyen à 1,55%. Le prix de l’argent est donc proche de ses records à la baisse.

Des records presque battus. Ces données sont confirmées par l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Selon cet organisme qui décrypte tous les mois les tendances du financement immobilier, le taux moyen toutes durées confondues s’établit à 1,43% hors assurances à fin septembre 2018, contre 1,33% en décembre 2016, mais… 2,20% en décembre 2015 et 3,22% en décembre 2012.

Un climat favorable pour les banques. Les conditions de financement des établissements prêteurs restent excellentes. La Banque centrale européenne (BCE) applique une politique très accommodante (son taux directeur est à zéro), tandis que les indices financiers gardent eux aussi de très bas niveaux. De quoi garantir aux emprunteurs des taux immobiliers très compétitifs.

La concurrence profite aux emprunteurs. Des tarifs très bas qui sont dus à la féroce concurrence bancaire. Les prêteurs cherchent à attirer de nouveaux clients en accordant des rabais, autrement dit des décotes sur leurs tarifs. L’emprunteur qui obtient un taux très bas ne sera pas tenté de renégocier son emprunt et la banque pourra l’équiper en assurances et produits de placement.

Des rabais sur les taux. Cette concurrence est si forte que les banques n’hésitent pas à accorder des rabais. On l’a vu, la moyenne actuelle sur vingt ans tourne autour de 1,60% hors assurances. Mais certains emprunteurs obtiennent, sur cette même durée, des taux à 1,40, voire 1,30%. Et dans les cas les plus favorables, il est même possible de décrocher un taux à 1,10% toujours sur vingt ans !

© Empruntis

Faire jouer la concurrence. Les taux les plus bas souvent accordés à des emprunteurs qui disposent de gros moyens financiers. Pour autant, celui qui construit un bon dossier (comptes sans découverts, un peu d’épargne, emploi en CDI, respect des critères bancaires de base comme la règle des 33% de capacité d’endettement, etc.) peut lui aussi profiter de rabais s’il fait jouer la concurrence.

La primo-accession favorisée. Les jeunes ménages qui font construire pour la première fois ne sont pas oubliés. Pour faciliter leur projet, les banques leur proposent des prêts sans apport personnel et/ou des crédits longue durée. En septembre 2018, 38% des emprunts se remboursent sur vingt-cinq ans et plus, contre 17% en 2015 selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA.

Quelles prévisions ? En 2018, les taux vont garder les niveaux actuels. En 2019, la BCE va légèrement resserrer sa politique. Mais son taux directeur restera à zéro jusqu'en août prochain. Les indices financiers, de leur côté, ne remonteront que faiblement... s'ils remontent. Et la concurrence bancaire sera toujours vive. Bref, les taux resteront bas l'an prochain et une éventuelle hausse ne sera que très progressive.

Publié par
© construiresamaison.com -