Crédit : l'ère des bonnes affaires

Taux bas, banques qui veulent prêter, aides financières efficaces : 2019 commence bien pour le crédit immobilier. Une vraie aubaine pour financer votre projet de construction !

Bonne nouvelle pour les emprunteurs. En ce début 2019, les taux immobiliers restent très proches de leurs plus bas niveaux historiques. Pour les emprunts sur vingt ans, par exemple, la moyenne tourne actuellement à 1,60 % brut selon les courtiers, c’est-à-dire hors assurances et frais annexes. A comparer aux 1,55 % enregistrés lors du record absolu à la baisse, en novembre 2016. Ou aux 4,85 % de janvier 2009…

Argent pas cher. Si aujourd’hui les taux sont attractifs, c’est parce que les indices financiers qui servent à calculer les taux sont eux aussi très bas. De son côté, la Banque centrale européenne (BCE) laisse son taux directeur à zéro. Une conjoncture qui dure… Le Crédit foncier estime que la baisse des taux constatée depuis dix ans équivaut à un gain de 30 % du pouvoir d’achat immobilier !

Rabais sur les taux. Mieux : les banques accordent des décotes à certains clients. Ceux qui présentent un bon dossier (comptes bien gérés, emploi en CDI, bons revenus ou jeunes à fort potentiel professionnel, etc.) peuvent emprunter à 1,40, voire 1,25 % sur vingt ans (taux bruts). Mais que les dossiers standard se rassurent : ils bénéficient eux aussi de bonnes conditions de prêt.

   Moyenne  Minimum  Maximum
15 ans  1,35 %  1,05 %  2,35 %
 20 ans  1,60 %  1,25 %  2,68 %
 25 ans  1,85 %  1,40 %  3,04 %
 30 ans  2,55 %  1,65 %  3,15 %

 

Source : Empruntis, Meilleurtaux.com. Ces taux sont fournis bruts (hors assurances et frais de garanties). pour l'assurance comptez en moyenne 0,30 % du montant emprunté. Pour les garanties, les tarifs tournent autour de 1 % pour la caution et de 1,5 % pour l'hypothèque. Attention : le taux que vous obtiendrez dépendra de votre profil et des caractéristiques de votre projet (durée notamment).

Durées plus longues. Et puis les banques soutiennent la demande. Elles acceptent plus facilement d’allonger la durée, ce qui permet d’emprunter davantage pour une même mensualité ou de respecter plus facilement la règle des 33 % de capacité d’endettement. Fin 2018, 38,1 % des prêts sont accordés sur plus de 25 ans, contre 21,2 % fin 2016 selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA.

Emprunter sans argent. Dans la même logique, les prêts sans apport personnel se développent. Chez le courtier Empruntis, la part des primo-accédants sans apport est passée de 7 à 15 % entre 2014 et 2018. Pour obtenir ce type de financement, il faut respecter les critères bancaires de base (capacité d’endettement, reste à vivre, CDI, etc.) et bien gérer ses finances personnelles.

L’année du crédit. Et demain ? Les indices financiers vont rester bas, la BCE laissera son taux directeur à zéro pendant encore des mois. De leur côté, les banques maintiendront des tarifs attractifs pour leurs taux. Pour elle, c’est la seule façon d’attirer de nouveaux clients et elles ont affiché des objectifs commerciaux ambitieux pour 2019. Bref, elles veulent prêter. De quoi décrocher un bon crédit. Et pour savoir comment faire, reportez-vous à nos dossiers exclusifs ci-dessous !

PTZ : un prêt digne d’intérêt !
Le prêt à taux 0 % ou PTZ, c’est un crédit gratuit réservé à ceux qui achètent leur résidence principale pour la première fois. Là où l’offre de logements est inférieure à la demande (métropoles de plus de 250.000 habitants, Ile-de-France, etc.), il compte pour 40 % du projet de construction et s’arrête en 2021. Ailleurs (villes moyennes et secteurs ruraux), il finance 20 % du projet mais attention : il s’arrête fin 2019. Si vous souhaitez en profiter, c’est le moment ! Pour en savoir plus, voir notre dossier sur le PTZ.

Publié par
© construiresamaison.com -