Crédit : baisse record des taux !

Les taux des prêts immobiliers n‘ont jamais été aussi bas. Une aubaine pour les familles qui peuvent financer leur maison neuve dans des conditions exceptionnellement favorables.

Incroyable ! En juin 2019, le taux d’intérêt moyen toutes durées confondues des prêts immobiliers est tombé à 1,29% révèle la dernière étude de l’Observatoire du financement Crédit Logement/CSA (chiffre brut, hors assurance et frais annexes). Un niveau jamais observé en France ! Pour mémoire, ce même taux brut moyen s’établissait à 1,48% début 2018, ou encore à 5,07% fin 2008. « Les taux des crédits immobiliers sont 4 fois et demi moindres qu’au début des années 2000 … et 11 fois moins élevés qu’à la fin des années 80 ! » s’étonnent les auteurs de l’étude.

Taux : pourquoi cette chute vertigineuse ? Les banques cherchent à tout prix de nouveaux clients et pour les attirer, leur seul outil reste le crédit immobilier. Grâce à la politique accommodante de la Banque centrale européenne (BCE), mais aussi à des indices financiers en chute libre (les bons du Trésor Français à dix ans flirtent avec les taux négatifs), les établissements financiers ont les moyens de mener cette politique commerciale conquérante.

Prêts immobiliers : l'heure des soldes. Les banques peuvent même brader leurs taux lorsqu’elles souhaitent séduire telle ou telle catégorie de particuliers. Les bons revenus, les CSP+, les jeunes à fort potentiel professionnel, par exemple, décrochent de belles décotes. En juillet 2019, le taux brut moyen sur vingt ans tourne autour de 1,25% mais les bons dossiers peuvent emprunter à 1%, voire à 0,90% sur cette même durée. Sur trente ans, la moyenne actuelle s’établit à 1,80%, les meilleurs profils décrochant des taux à 1,40%...

   Taux brut moyen  Taux brut minimum  Taux brut maximum
 Durée : 10 ans  0,85%  0,50%  1,70%
 Durée : 15 ans  1,10%  0,75%  1,85%
 Durée : 20 ans  1,25%  0,90%  2,15%
Durée :  25 ans  1,45%  1,00%  2,55%
 Durée : 30 ans  1,80%  1,40%  3,00%

Taux des prêts immobiliers au 19 juillet 2019. Les taux présentés dans ce tableau sont bruts, hors assurances et frais annexes. Le taux d’un prêt immobilier est établi au cas par cas, en fonction du profil de l’emprunteur, des caractéristiques du prêt et du projet de construction. Sources : Empruntis, Cafpi, Vousfinancer, Meilleurtaux. 

Apport personnel : les banques plus souples. Les taux bas ne sont pas les seuls instruments des banques pour attirer de nouveaux clients. Elles sont bien moins exigeantes sur l’apport personnel. Il compte pour 14,2% du prêt immobilier moyen au deuxième trimestre 2019 selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, contre 24% en 2014. Mieux : décrocher un crédit sans apport est aujourd’hui plus facile. Notamment pour les jeunes acquéreurs, qui par nature n’ont pas forcément eu le temps d’accumuler des économies.

Des durées d’emprunt plus longues. Toujours pour développer leur portefeuille de clientèle, les banques acceptent d’allonger la durée des crédits. Elle atteint 228 mois au deuxième trimestre 2019, soit quinze mois de plus par rapport à 2017. Au deuxième trimestre 2019, les prêts sur vingt-cinq à trente ans compte pour 41,6% de la production de financements immobiliers, contre 34,8 en 2018 et 16,9% en 2015. Avantage de la formule : elle permet d’emprunter davantage pour une même mensualité ou de réduire cette dernière à montant emprunté équivalent. De quoi respecter plus facilement la règle des 33% de capacité d'endettement.

Taux bas : ça va durer ! Quant à l’avenir, pas d’inquiétude à avoir : la banque centrale européenne ne compte pas remonter son taux directeur, aujourd’hui à zéro, avant la mi-2020. Si elle le remonte. Les bons du Trésor français, eux aussi, ne vont pas beaucoup bouger. Et les banques auront toujours besoin de clients, dans un climat de concurrence de plus en plus vive. Bref, l’ère des taux bas est bien partie pour durer. Pour le plus grand bonheur des emprunteurs !

Crédit immobilier : sept conseils pour bien emprunter

  • Informez-vous sur tous les aspects du crédit (taux, assurances, garanties, type de prêt, etc.), notamment grâce à notre rubrique Financement.
  • Respectez les critères de baise des banques (capacité d’endettement, saut de charges, etc.). Votre mensualité ne peut pas dépasser le tiers de vos revenus.
  • Présentez un profil rassurant à la banque (compte sans découvert, pas d’incidents de paiement, pas de dépenses inconsidérées, peu de crédit conso, etc.).
  • Montez un dossier complet en amont du projet pour montrer à la banque que vous êtes bien préparé mais aussi pour accélérer votre demande.
  • Vérifiez si vous pouvez profiter des aides financières et notamment du Prêt à taux 0% (PTZ), un crédit gratuit qui peut atteindre 138.000 € au maximum.
  • Faites jouer la concurrence entre les banques pour obtenir les meilleures conditions. Vous pouvez faire appel à un courtier, un intermédiaire dont le métier est justement de vous trouver un bon crédit.
  • Consultez également les constructeurs. Ils sont nombreux avoir conclu des partenariats avec des banques et des courtiers pour faciliter le financement de votre maison.
Publié par
© construiresamaison.com -
Cliquez ici pour réaliser votre avant projet de maison sur mesure