Covid-19 : les constructeurs préparent la reprise

Si le Covid-19 a entraîné l’arrêt de nombreux chantiers, les constructeurs de maisons préparent les prochains permis de construire, recherchent des terrains et planchent sur de nouvelles offres commerciales. Objectif : être prêts pour le redémarrage de l’activité.

Etre prêts quand l’heure du déconfinement aura sonné ! C’est le leitmotiv de nombreux constructeurs de maisons individuelles dont les chantiers ont dû être arrêtés brutalement du jour au lendemain.

Préparer les chantiers de construction. Si le confinement a bouleversé l’activité du secteur, les professionnels restent présents sur tous les fronts ! Que ce soit la réactualisation des commandes de matériaux passées auprès des négoces, les plans d’exécution des chantiers ou encore la préparation des permis de construire de leurs clients. La prospection foncière permettant notamment aux aménageurs-lotisseurs de concevoir des lotissements dédiés à la maison neuve n’est pas abandonnée ! « Au début du confinement, les vendeurs de terrains étaient attentistes », constate Sylvain Massonneau, vice-président du syndicat professionnel LCA-FFB en charge de la maison individuelle. « Ils reprennent désormais contact avec nous. »

Des contrats signés. Les constructeurs ont aussi réussi à signer des contrats de construction avec leurs clients pendant le confinement. Les documents ont été remis dans la boîte aux lettres, un canal privilégié au courrier postal dont la distribution demeure selon les communes plus ou moins perturbée. D’autres constructeurs ont quant à eux eu recours à la signature électronique, une pratique assez rare dans le secteur de la maison individuelle.

Des acquéreurs déterminés à construire. L’activité commerciale est également maintenue, les commerciaux appellent en effet leurs prospects. Et même si la demande accuse une forte baisse, elle n’a pas pour autant disparu. « Cela dénote une forte appétence pour la maison individuelle », analyse Loïc Vandromme, secrétaire général du groupe Hexaome. Une demande que les constructeurs entendent bien satisfaire en concevant notamment des offres commerciales associant terrain et maison.

Un autre habitat à proposer. D’autres planchent sur des concepts d’habitat sain axés notamment sur l’amélioration de la qualité de l’air intérieur et sur la présence d’un espace de travail dédié dans la maison. Une pièce rendue indispensable pour les salariés qui ont expérimenté dans la douleur le télétravail dans un appartement exigu où les enfants suivaient leurs cours à distance ! « Ces concepts permettent aux familles de vivre le confinement de façon non anxiogène », prédit Sylvain Massonneau, également P-DG de Tradimaisons, un constructeur auvergnat.    

Un avenir radieux pour les communes moyennes ? L’attrait pour la maison individuelle pourrait aussi se traduire par un engouement pour les communes rurales selon Loïc Vandromme. Il envisage en effet un retour de la maison individuelle neuve dans les communes moyennes alors que cette dernière se construit au plus près des agglomérations. « Dans les villes moyennes, les familles bénéficient d’emplois et d’un pouvoir d’achat plus important que dans les métropoles où le coût de la vie est plus cher », conclut le dirigeant.

Des maisons évolutives 
Des habitations qui s’adaptent à votre vie. C’est le crédo des maisons Yrys 133 et 153 disponibles sur quatre marques du groupe Hexaom : Maisons France Confort, Maisons Balency, Maisons de Manon et LMP. Déclinées en deux surfaces, 115 et 135 m², ces habitations comptant un étage intègrent au rez-de-chaussée un studio de 18 m², desservi par une entrée indépendante.

Une flexibilité d'usages. « Quand on achète sa maison à 40 ans, on peut avoir besoin de revenus », explique Loïc Vandromme, secrétaire général du groupe Hexaom. « Ce studio peut être loué à un étudiant par exemple. Cet espace peut être aussi aménagé en bureau pour développer une activité professionnelle. Cette flexibilité d’usages évite aux acquéreurs de déménager. » A l’étage, ces maisons accueillent deux ou trois chambres sans oublier un espace loisirs de plus de 6 m² qui pourra faire office de salle de sport, de home-cinema, voire de salle de jeux...  


Des maisons bien équipées. Côté prestations, le constructeur a choisi d’équiper ses maisons de trois packs : « Voice connect » pour piloter les volets, l’éclairage et le chauffage, « Confort » pour bénéficier de 140 m² de plaques de plâtre dépolluantes et de 30 m² de plaques Habito pour fixer des charges lourdes…). Dernier pack : « Design » pour personnaliser sa maison avec notamment un enduit matricé sur 6 m², cinq menuiseries placsées, deux baies vitrées aluminium… Ces maisons seront commercialisées à partir de 370 000 €, un prix qui permet au groupe Hexaom de toucher une clientèle de secundo-accédants avec ce produit haut de gamme.     
 

Cliquez ici pour réaliser votre avant projet de maison sur mesure