Confort d'été : solution intelligente

Publié par -

La gestion intelligente des protections solaires, c’est un très bon moyen de rendre les maisons neuves agréables à vivre en été, même quand il fait très chaud. En plus, cette solution favorise la conformité à la nouvelle réglementation environnementale RE 2020. .

Rendre les maisons neuves confortables lors des épisodes de canicule : c’est l’un des buts de la Réglementation environnementale 2020, l’ensemble de mesures qui encadre la construction depuis le 1er janvier 2022. Pour atteindre cet objectif, les maisons misent sur la compacité des volumes, le renforcement de l'isolation ou encore la conception bioclimatique. Avec cette dernière, les maisons soignent leur orientation et tempèrent les ardeurs de l’astre du jour en s’équipant de caquettes, de brise-soleil… On peut aussi planter des arbres à feuilles caduques devant les grandes baies vitrées. En été, ils procurent un ombrage bienvenu et en hiver, ils laissent entrer le soleil pour réchauffer gratuitement la maison. Une autre solution permet de garder la maison au frais pendant les beaux jours tout en récupérant les apports naturels en hiver : la gestion automatisée des protections solaires. Comment ça marche ? Les réponses de Cécile Truffy, Responsable Marketing extérieur et Windows chez Somfy.

Construiresamaison.com : vous proposez un système de pilotage actif du confort. Comment ça marche ?
Cécile Truffy : Il s’agit d’une solution d’automatisation des protections solaires comme les volets roulants, les volets battants, les stores verticaux, les brise-soleil orientables… Motorisés et automatisés, ces équipements permettent à la maison d’optimiser les apports naturels. Lors des journées d’hiver ensoleillées, ils s’ouvrent pour récupérer les calories solaires et chauffer gratuitement la maison. En été, ils se ferment dès que la température monte pour conserver la fraîcheur à l’intérieur. Le dispositif peut être piloté par des capteurs de luminosité, par une horloge programmable ou par l’habitant via son smartphone. Bref, c’est une solution sur mesure, qui s’adapte à chaque besoin et qui se révèle très efficace en termes de confort comme de performance. 

En quoi cette solution favorise-t-elle la conformité avec la RE 2020 ?
Elle renforce l’isolation et l’efficacité énergétique du bâti, car elle protège la maison du froid en hiver et du chaud en été. Plus précisément, elle permet de gagner en moyenne 10 points de Bbio*, passant sous le seuil maximum imposé par la RE 2020 et rendant ainsi un bâtiment conforme aux exigences de la règlementation. Et les consommations d’énergie restent en dessous des maximums imposés par la RE 2020 (coefficients Cep). En été, l’automatisation des protections solaires permet de gagner en moyenne 200 degrés heures d’inconfort estival (DH*) par rapport à une gestion manuelle des protections solaires. Bref, la conformité avec la nouvelle réglementation est bel et bien facilitée.  

Comment avez-vous mis au point cette solution ?
Avec le bureau d’études ABM Energie, nous sommes partis d’une maison relevant de l’ancienne réglementation, la RT 2012. En installant des protections solaires automatisées, la conformité avec la RE 2020 s’est révélée facile à atteindre. Une exception : dans le sud de la France, il a fallu renforcer l’isolation, les étés étant plus chauds dans cette région. Je tiens aussi à signaler que nos solutions présentent un bon bilan carbone, ce qui va dans le sens de la RE 2020. Au-delà de la performance énergétique, l’automatisation des protections solaires offre également plus de confort au quotidien. De plus, les solutions Somfy sont évolutives : outre les mises à jour régulières ou la compatibilité avec des solutions partenaires, l’utilisateur peut à tout moment faire évoluer son installation au gré de ses besoins avec de nouvelles solutions comme une motorisation de portail ou un système d’alarme. 

Quel est le prix de cette solution ? A quel retour sur investissement peut-on s’attendre ?
Le surcoût est limité à 17 € du mètre carré par rapport à une commande manuelle des protections solaires. La box qui pilote l’installation revient à 199 € et il faut compter plus ou moins 200 € de surcoût pour motoriser chaque volet. Des protections solaires automatisées consomment très peu d’électricité au regard des économies d’énergie qu’elles génèrent (jusqu’à 10% sur la facture de chauffage en hiver). Je rappelle que notre solution permet de gagner des points sur le Bbio et d’améliorer le confort d’été, ce qui a un impact modérateur sur les coûts de construction. De quoi atteindre les objectifs de la RE 2020 dans des conditions financièrement acceptables pour les particuliers qui font construire, tant en termes d’investissement que de coût d’utilisation. 

* Le Bbio, c’est le coefficient bioclimatique du bâtiment. Il mesure la performance du bâti (isolation notamment) sans prendre en compte l’énergie. Il doit être obligatoirement inférieur à un plafond, le Bbiomax. Si le Bbio de la maison est supérieur au BbioMax, la maison n’est pas conforme à la RE 2020. A noter également : l'indicateur degré/heure ou DH mesure le confort d'été de la maison. Il est mis en place dans le cadre de la RE 2020.  Pour en savoir plus sur cette nouvelle réglementation, voir notre grand dossier exclusif sur la maison bas carbone.