Bons plans pour les petits coins

Publié par -

Sur mesure, économes, adaptées aux petits espaces ou dotées d’équipements de pointe, les toilettes réinvestissent le devant de la scène. Zoom sur une pièce indispensable et les dernières tendances en matière d’aménagement.

Les toilettes, une pièce de seconde zone ? Certainement pas, au vu des efforts fournis par les fabricants qui rivalisent d’imagination pour nous offrir des équipements pratiques au design souvent novateur et dotés des plus récentes technologies. Cuvettes suspendues, économes, spéciales petits espaces ou dotées d’équipements sophistiqués… les petits coins ne se cachent plus et se prêtent même à toutes les inspirations en matière de décoration.    

Un aménagement sur mesure. Les toilettes n’échappent en effet pas à la tendance. A l’instar des autres pièces de la maison, la personnalisation est à l’honneur. Selon le site de décoration Hooz.fr, les Français apprécient de pouvoir combiner différentes couleurs pour les murs ou jouer avec des étagères, voire des niches éclairées et contrastées. Autre tendance soulignée par le site : créer une unité de couleur et de style via un sol graphique en carreaux qui se poursuit au mur pour un joli effet visuel. Également important, le petit lavabo qui vous permet de vous laver directement les mains.

Un abattant personnalisable. Sorti de sa fonction purement hygiénique, éviter les éclaboussures et le risque de transmission de bactéries au moment de tirer la chasse d’eau, l’abattant des toilettes endosse aussi un rôle majeur dans la décoration des toilettes. L’occasion de laisser tomber le blanc traditionnel et franchement austère pour une teinte vive ou un motif sérigraphié. Côté pratique, votre abattant peut se doter d’options comme l’ajout d’un frein de chute ou d’un module le rendant déclipsable pour faciliter le nettoyage.

Des toilettes autoportantes. L'hégémonie des toilettes sur socle pourrait bien être remise en cause par les toilettes dites autoportantes. Plébiscitée pour son esthétique et sa forme compacte qui lui permet de s’intégrer dans tous les espaces, la cuvette suspendue est collée au mur comme en suspension et la plaque de déclenchement souvent décorative repose élégamment au-dessus. En réalité, le réservoir est intégré dans un bâti-support qui le rend invisible. Autre avantage, comme la cuvette est suspendue, vous pouvez également choisir de la régler à la hauteur qui vous paraît la plus adaptée.

Des toilettes lavantes. Et si vous tiriez un trait sur le papier? Aussi appelées toilettes à la japonaise et déjà présentes dans certains hôtels, les toilettes lavantes gagnent du terrain dans l’Hexagone. Comment ça fonctionne ? Plus besoin de papier toilette, à la place vous vous nettoyez à l’aide de petits jets d’eau. L'absence de papier toilette apparaît aussi comme un bon point pour la planète. Les jets sont quant à eux paramétrés pour éviter le gaspillage d'eau.

Des toilettes intelligentes. La domotique s’invite aussi aux toilettes. Au programme : couvercle qui s’ouvre et se referme automatiquement à votre arrivée et à votre départ, lunette de w.-c. chauffante, plaque de déclenchement sans contact, rinçage des toilettes programmé à certaines heures de la journée, filtre qui absorbe les mauvaises odeurs… A l’avenir, l’intelligence artificielle pourrait aller encore plus loin puisque des chercheurs américains travaillent sur des toilettes capables d’analyser nos mictions pour y détecter des maladies….

Des toilettes économes. On y pense pas forcément mais aux toilettes, les économies d’eau sont aisément réalisables. Les chasses d’eau représentent entre 20 et 30 % de notre consommation d’eau. Pour réduire le volume utilisé, optez pour un système de chasse à deux débits. En fonction de vos besoins, vous ne libérez qu’une partie du contenu du réservoir, soit entre trois et cinq litres contre six à dix litres pour son intégralité. Vous trouverez également des systèmes d'économiseurs qui interrompent l'écoulement de l'eau dès que vous relâchez le poussoir de la chasse. 

Des toilettes sans eau. Écologiques, particulièrement économes et tendance, les toilettes sèches (sans apport d’eau de dilution) connaissent un regain d’intérêt auprès des particuliers. Leur installation impose néanmoins de respecter certaines règles. Elles dépendent de l’arrêté du 7 septembre 2009 qui stipule « les toilettes dites sèches sont autorisées, à la condition qu’elles ne génèrent aucune nuisance pour le voisinage, ni rejet liquide en dehors de la parcelle, ni pollution des eaux superficielles ou souterraines ». Bien conçues et correctement utilisées, ces toilettes ne se font pas sentir car l'apport de sciure ou de copeaux de bois bloquent l'humidité favorable à la fermentation et stoppent les éventuelles odeurs.