2019 : l’année de la maison !

Des aides financières qui jouent à plein, des taux très bas, des terrains encore abordables, des maisons qui seront sans doute plus chères à compter de 2020 : la période actuelle est incontestablement bien choisie pour lancer un projet de construction. Démonstration.

C’est le bon moment pour acheter, pour faire construire… Cette phrase, vous l’entendez souvent. A tel point qu’elle prend des allures de cliché, de caricature. Nous, nous avons décidé de vérifier si la période est vraiment favorable au lancement d’un projet de construction. Nous avons passé la conjoncture au crible en matière d’aides financières, de taux, de terrains, de réglementation et de politique commerciale des constructeurs. Résultats.

PTZ : derniers bons plans ? Principale aide à l’accession à la propriété, le PTZ encourage les projets de première maison dans toute la France. Sur les secteurs dits tendus (grandes métropoles, Ile-de-France, Genevois français, Côte d’Azur, soit les zones A et B1 du dispositif), il compte pour 40 % du prix de l’opération et dure jusqu’à fin 2021. Dans les villes moyennes et rurales (zones B2 et C), ce montant est ramené à 20 %, mais attention, sur ces secteurs, le PTZ s’arrête au 31 décembre 2019. Si vous comptez en profiter, c’est le moment ou jamais !

Taux : vers une remontée ? En ce début d’année, les taux immobiliers restent très bas. Sur vingt ans, par exemple, la moyenne s’établit à 1,60 % hors assurances au 7 janvier 2019, contre 1,55 % lors du record absolu à la baisse de novembre 2016. Des conditions de crédit très attractives qui devraient durer jusqu’en août prochain, date à laquelle la Banque centrale européenne (BCE) pourrait remonter son taux directeur, ce qui renchérirait le coût du crédit immobilier. A noter : au premier semestre 2019, les banques, en phase active de conquête de clientèle, devraient accorder des décotes à ceux qui présentent un bon dossier.

Réglementation : nouvelle donne ? Aujourd’hui, les maisons neuves sont régies par la Réglementation thermique 2012 (RT 2012). Cette dernière sera remplacée, a priori d’ici 18 mois, par la Réglementation environnementale RE 2020. Cet ensemble de nouvelles mesures insistera sur la sobriété énergétique et la réduction de l’empreinte carbone des logements neufs. Elle pourrait faire monter les prix des projets de construction mais aussi les complexifier. Pour autant, les constructeurs travaillent sur cette RE 2020 via le label Energie/Carbone. Leur objectif : limiter les surcoûts tout en s’adaptant à cette nouvelle donne énergétique et environnementale.

Terrains : denrée rare ? On le sait : le marché des terrains à bâtir est tendu, la faute à une offre inférieure à la demande. Ce qui provoque une hausse continue des prix. Ce qui n’empêche pas les parcelles de trouver rapidement preneur. Cette tendance pourrait s’accentuer dans les prochaines années. Nombre de communes donnent la priorité à la densification de l’habitat, ce qui restreint l’offre et fait monter les prix. Cela dit, cette tendance a au moins un aspect positif : ceux qui achètent un terrain aujourd’hui ont de fortes chances de voir la valeur de leur parcelle grimper au fil du temps. A condition, comme toujours, de choisir un bon emplacement.

Constructeurs : quelles réponses ? Face à ces tendances de marché, les constructeurs mettent en place de nombreux services pour faciliter les projets. Grâce à leurs partenaires bancaires, ils vous aident à trouver votre financement. Ils tiennent à votre disposition des listes de terrains à bâtir. Ils vous proposent également des opérations globales, qui intègrent la parcelle, la maison et le plan de financement. Dans la même logique, ils prennent en charge les formalités (permis de construire, attestations RT 2012, etc.). Ils travaillent également sur le rapport qualité prix de leurs maisons, avec comme priorité la préservation du pouvoir d’achat de leurs clients. Certains d’entre eux font ponctuellement des promotions (réduction de prix, prêts à taux bonifiés, etc.).

Publié par
© construiresamaison.com -