Domotique : la maison intelligente

Une maison qui nous obéisse au doigt et à l'oeil, ce n'est plus une utopie. Grâce à la domotique, c'est même devenu une réalité quotidienne pour de plus en plus de Français. Le point sur ce domaine en pleine évolution.

Domotique, objets connectés, Quantified Self… toute cette technologie qui paraissait il y a quelque temps encore totalement futuriste est devenue tout à coup très tendance. Pourtant en France la domotique reste marquée par une image à la Jacques Tati, soit une maison « gadget » qui vit sa vie de manière incontrôlable. La domotique est aussi souvent associée au handicap et au grand âge. Si bien que pour l’instant ce ne sont que quelques-unes de ses possibilités qui sont véritablement en usage : contrôle des volets, du portail, de la porte de garage ou de la chaudière.

La maison intelligente est loin d’être une réalité quotidienne pour la majorité d'entre nous ! Alors que, grâce à la domotique, aujourd’hui on peut tout faire : être alerté par SMS ou par e-mail si quelqu’un est entré chez soi, allumer ou éteindre des appareils à distance, détecter une fuite d’eau ou un incendie… Demain on pourra acquérir un réfrigérateur intelligent, la télémédecine répondra aux problèmes de dépendance… Même le jardinage sera connecté ! Nous sommes tout le temps en ligne : nous allons vite trouver normal d’être connectés à notre demeure et de la piloter à partir d’un smartphone. Dans un avenir proche, la maison sera communicante. 

Sécurité By-me surveille la maison pour votre tranquillité. Il veille sur la sécurité des habitants grâce à l'intégration complète des composants du circuit et à sa gestion centralisée par l'unité de commande ou l'écran tactile. En cas d'anomalie, les détecteurs de gaz et de fuites d'eau envoient une alarme par SMS et activent les dispositifs de sécurité de la maison ; les détecteurs de présence signalent toute intrusion suspecte par une alarme sonore et par SMS ; avec les caméras intérieures et leurs micros intégrés qui forment un circuit de vidéosurveillance vous observez et écoutez ce qui se passe dans chaque pièce.

Dans l’immédiat, si vous souhaitez investir dans la domotique, le plus simple est de décider d’un scénario domotique. Par exemple lorsque vous partez de votre domicile, vous allez pouvoir éteindre automatiquement plusieurs lampes, enclencher le détecteur de mouvements et le système de sécurité, allumer la lumière extérieure, ouvrir le portail puis le refermer.

Il vous suffira de déclencher ce scénario depuis votre smartphone. Vous pourrez bien sûr modifier ce scénario et lui ajouter des fonctionnalités à volonté. La centrale domotique peut aussi gérer le calendrier ou le temps. Mais vous restez seul maître à bord. La domotique doit aider l’habitant mais ne doit pas prendre sa place. C’est vous qui la contrôlez, la pilotez et elle doit pouvoir être débrayable à n’importe quel moment. 

Honeywell ECC lance Evohome, un système de chauffage multizone intelligent conçu pour un équilibre parfait entre confort, contrôle et économies d'énergie.Ce "smart zoning" comprend un Pack Evohome communiquant. Le Kit de régulation multizone sur radiateur est disponible avec une tête programmable ou en pack de quatre têtes programmables. Ici une tête programmable de radiateur sans fil.

Tous connectés ?
Qui n’a pas (encore) entendu parler des objets connectés ? C’est la grande mode du moment. On a même aperçu des boules de Noël connectées ! Mais qu’est-ce qu’un objet connecté au juste ? Ce sont des objets branchés sur Internet, ce qui leur permet d’apporter à l’usager de nouvelles fonctionnalités, des informations, des interactions avec l’environnement et des usages inédits. Les univers de la maison, du sport, de l’enfance, des animaux sont concernés. Les objets connectés éco-friendly nous invitent eux à préserver l’environnement au quotidien.
Deux grandes tendances commencent à se dessiner :
le Quantified Self ou « auto-mesure de soi » qui concerne la télésanté et le bien-être, et permet de mesurer son état de santé. Et la domotique qui comme son nom venu du latin domus, maison, l’indique concerne la maison intelligente. Selon un récent sondage BVA, 49 % des Français trouvent tous ces objets trop onéreux et 15 % les jugent trop compliqués à utiliser. 

La domotique peut être une bonne solution pour les personnes âgées qui veulent continuer à vivre chez elles. Intervox par exemple leur propose des terminaux de téléassistance assurant la sécurité et favorisant leur qualité de vie.

Questions de sécurité
Selon le récent sondage BVA, 84 % des Français estiment que les objets connectés constituent un progrès et que seuls 12 % d’entre eux les perçoivent comme un danger. Ces derniers n’ont pas forcément tort. Il faut savoir que les particuliers sont la cible favorite des pirates informatiques. Les hackers savent que leur système informatique est le moins sécurisé. Le développement des objets connectés les met donc en danger. Un hacker peut facilement découvrir si vous êtes chez vous, si vous vivez seul. Or une étude menée par la division sécurité de Hewlett Packard a révélé plus de 250 vulnérabilités dans 10 objets connectés populaires : TV connectées, webcams, thermostats connectés, hubs domotiques, serrures intelligentes, alarmes, etc.
Soyez vigilant : choisissez des produits qui cryptent les données échangées avec le réseau et qui exigent des mots de passe complexes lors des identifications de demandes de connexion tierces. Evitez les objets qui requièrent des informations personnelles telles que votre adresse postale ou votre email, vos noms ou votre date de naissance. Vérifiez qu’ils ne soient pas vulnérables aux attaques de cross-site scripting pour que vos données sensibles risquent de se retrouver en clair sur le net. Pensez également à protéger votre wi-fi. N’hésitez pas à vous renseigner précisément et à poser des questions à votre fabricant.

 

Music Everywhere mydlink(TM) Home de D-Link permet de diffuser de la musique sans fil depuis un smartphone, une tablette, un iPod Touch ou un ordinateur sur ses haut-parleurs. Il suffit de connecter Music Everywhere à ses haut-parleurs à l'aide d'une prise audio standard de 3,5 mm, puis de l'ajouter à son réseau wi-fi.

 

Les Français et la domotique
Quel rapport les Français entretiennent-ils vraiment avec la domotique ? Pour le savoir, Promotelec a réalisé une enquête avec le Crédoc. Il en ressort que si l’on parle aujourd’hui beaucoup de domotique, la maison intelligente ne séduit complètement que 16 % des propriétaires et 24 % d’entre eux ne sont que moyennement intéressés. Et si les propriétaires aimeraient investir dans la domotique, il existe une marge importante entre les envies et leur concrétisation.
Ainsi 55 % des Français voudraient équiper leur appartement pour favoriser l’autonomie des personnes âgées, mais ils ne sont que 8 % à avoir acquis le matériel nécessaire. Il faut dire que si les enfants voient tout l’intérêt de cet équipement, leurs parents sont, eux, loin d’être séduits. De même ce sont surtout les moins de 40 ans qui sont tentés par le haut débit : si 37 % des propriétaires y songent, ils sont seulement 19 % à y être passés. 31 % aimeraient investir dans la domotique afin de faire des économies d’énergie mais ils sont seulement 21 % à avoir franchi le pas. C’est donc ce fossé entre intention et réalisation qu’il faut combler.
En attendant vous pouvez visiter le salon domotique virtuel de Promotelec.

Publié par
© construiresamaison.com -