Une façade en bois

En bois le plus souvent, le bardage a une double fonction. En habillant votre façade, il apporte une indéniable touche esthétique à votre maison, mais il renforce également l'isolation des murs et agit comme un rempart contre l'humidité et les infiltrations d'eau.

Inutile de le nier. Le bardage bois à ses adeptes. Apprécié pour la simplicité de sa mise en œuvre, il habille indifféremment les maisons à ossature bois comme celles bâties en parpaing, il est également plébiscité pour son aspect naturel et chaleureux. Elégant, il n’a pas son pareil pour transformer, révéler ou rompre la monotonie des façades les plus classiques comme les plus contemporaines. Mais pas seulement. Il permet aussi d’améliorer la performance énergétique de l’habitat en traitant les ponts thermiques et en augmentant la résistance énergétique des parois et murs de l’habitation.

Double fonction. Renforcer la protection des murs et apporter une indéniable touche esthétique, c'est là tout l'intérêt du bardage. Bardage de la Gamme Couleur Extra de Silverwood. www.silverwood.fr© Silverwood

Le principe est quant à lui très simple. Une structure est installée sur les murs : des tasseaux que l’on fixe et qui vont servir de support aux clins (lames de bois). Une grille antirongeur est également mise en place à la base du bardage. La pose s’effectue traditionnellement de manière horizontale même si certains privilégient plus volontiers une pose verticale.

Quel bois pour les façades ?

A l’instar des terrasses, il convient d’être vigilant sur son niveau de résistance et de faire attention à la classe. En effet, les différents bois se voient attribuer une note allant de 1 à 4 qui correspond à leur capacité à résister aux agressions extérieures et aux intempéries. Pour un bardage on choisira une essence classe 3 (exposition fréquente) ou classe 4 (exposition permanente) en fonction de la localisation de la maison. Sachez par ailleurs qu’un bois traité en autoclave est plus résistant à la moisissure et aux insectes. Un bois thermochauffé offre une plus grande stabilité et une meilleure isolation.

Particulièrement adapté aux grandes façades, le bardage Adélie signé Hylor, Gascogne bois est en sapin classe 3 et a reçu un traitement autoclave. www.hylor-bois.com© HYLOR / GASCOGNE BOIS

Côté décoration, le bardage permet un relooking complet des façades de l’habitation et l’effet obtenu s’inscrit totalement dans la tendance grâce à un très large choix de finitions et même d’essences. Pin, mélèze, douglas, épicéa ou red cedar sont parmi les plus courantes. A noter, le bois demande un entretien régulier. Une corvée dont vous pouvez vous passer si vous optez pour des clins en PVC ou en matériaux composites (mélange de fibres et de ciment) qui imitent à s’y méprendre le veinage d’un bois classique et sont traités anti-UV. Ils offrent là aussi un large spectre de couleurs en finition peinte, saturée, ou naturelle, et leurs profils sont étudiés pour une pose facilitée.

Quelle pose pour le bardage ?

En grande majorité, la pose d’un bardage s’effectue de manière horizontale. Il s’agit de la technique la plus simple, et surtout le résultat donne l’impression que votre maison est plus grande. Pourtant, certains se tournent vers une pose verticale, beaucoup plus contemporaine.

Attention toutefois, car dans ce cas précis, un traitement particulier doit être apporté en bas des lames afin que la pluie s’évacue correctement. Enfin, il existe une dernière possibilité : un bardage oblique, qui permet de réaliser différents motifs sur sa façade.

 

Publié par
© construiresamaison.com -