Piscines : au mieux de leur forme

La piscine est toujours plus aimée des Français. Jamais ils n'ont autant investi dans cet équipement de plaisir. Les professionnels du secteur font tout pour répondre à leur attente, comme vient de le rappeler la Fédération française des piscines et du spa.

Selon la Fédération française des piscines et du spa, près de 83 000 bassins ont été aménagés cette année. Fin 2016, on comptait donc plus de 1,9 million de piscines dans l’Hexagone. « Cet atout bien-être à domicile est plébiscité, et le bel été que nous avons connu a incité les particuliers à s’équiper », s’est félicité Jacques Braun, administrateur de la Fédération des professionnels de la piscine et du spa (FFP), lors de la conférence de presse tenue cette semaine par l’association. Autre point actuellement en faveur des piscinistes : les conditions de crédit optimales qui permet aux propriétaires d’investir dans l’amélioration de leur résidence.

Les atouts de la piscine. Outre qu’elle permet de se détendre et de faire du sport quel que soit son âge et son état de santé, la piscine « est devenue une thalasso à domicile, personnalisable au gré des envies de chacun », a souligné Stéphane Figueroa, administrateur de la FFP. Les couleurs et les éclairages personnalisent les bassins. Les forment s’adaptent à la configuration des jardins. Par exemple, les couloirs de nage sont parfaits pour les jardins étroits. Les utilisateurs peuvent profiter au maximum de leur piscine. Chauffage et couverture rallongent la période de baignade.

L’écologie au programme. 45 m3 d’eau : c’est ce qu’exige aujourd’hui un bassin de 8 x 4m. Soit trois fois moins qu’il y a 35 ans. Soit également deux fois moins qu’une simple fuite au goutte-à-goutte au robinet. Le renouvellement sera de 15 m3 par an. « Les couvertures à bulles ou à barres, les volets automatiques, les abris limitent l’évaporation. L’eau est renouvelée naturellement grâce à la pluie », a fait remarquer Joëlle Pulinx-Chalet, déléguée générale de la FFP. Des solutions de pré-dosages et des systèmes automatiques limitent l’emploi de produits de traitement. 80 % du traitement sont assurés par des opérations mécaniques. Sur son site, la Fédération propose de nombreux flyers téléchargeables pour gérer au mieux sa piscine.

Un label pour donner la confiance. 400 professionnels proposent le label Propiscines®, qui garantit le savoir-faire des piscinistes. Ils s’engagent à respecter une Charte de Qualité en cinq points dont le respect des règles, la qualité des produits et des prestations, la préservation de l’environnement, l’information et le services client, l’assurance en responsabilité civile plus la garantie décennale. « Propiscines® est désormais constituée de trois niveaux ayant chacun leur propre référentiel. Les clients ayant des réclamations peuvent le faire au niveau de la FFB », a annoncé Gilles Mouchiroud, le président de la FFB.

Un besoin de conseil réel. Les professionnels qui ont adhéré à la FFP et qui proposent le label ne sont pas seulement des professionnels, mais des spécialistes dédiés à la piscine. « Ils font preuve d’une grande créativité qui s’appuie sur d’impeccables connaissances techniques. Ils sauront conseiller le particulier selon son terrain et son budget », a rappelé Jacques Braun. Il est important de bien se faire conseiller. « Un maçon maîtrisera certains éléments de la construction mais pas l’ensemble du processus et la piscine risque de ne pas répondre à l’attente du client. Elle peut également se dégrader dans le temps », a renchéri Joëlle Pulinx-Chalet. De plus un spécialiste saura donner des conseils pour une gestion optimisée de la piscine et assurera un suivi. « Il ne lâchera pas le client dans la nature, et lui donnera des conseils pour une utilisation raisonnée de son bassin », a assuré la déléguée générale de la FFP.

A ne pas oublier. Attention : une déclaration préalable des travaux est indispensable pour faire construire une piscine. Faute de quoi, l’on se retrouve dans l’illégalité, « ce qui pour nous inconcevable », a rappelé Jacques Braun. Un bassin 8 x 4 m prêt à plonger coûte entre 18 000 et 25 000 €, et bien plus selon l’équipement choisi. « La revente de la maison sera grandement facilitée et sa valeur sera augmentée d’environ 20 % », a estimé Jacques Braun. Mais surtout « la vertu principale de la piscine reste qu’elle recentre vers la famille le bonheur de chacun », a joliment conclu Gilles Mouchiroud.

 

Publié par
© construiresamaison.com -