Maison passive : la première maison Bâtiment Passif Plus

L'Alsace a toujours été à l'avant-garde des régions avec les maisons BBC puis passives. Elle le prouve une nouvelle fois avec cette demeure labellisée Passive Plus.

Déjà labellisée Bâtiment Passif en 2012, la Maison Chloé, située à Neuve-Eglise dans le Bas-Rhin, a récemment été classée Bâtiment Passif Plus, une première en France. Pour atteindre les objectifs de cette norme exigeante, le bâtiment doit produire au moins 60 kWh/m2 d’électricité par an. La consommation énergétique a été optimisée grâce à l’installation de panneaux photovoltaïques (7000 kWh/an). Mais la réussite de ce projet repose d'abord sur une isolation ultraperformante.

Le label Passif Plus. Pour être Bâtiment Passif Plus, le bâtiment doit produire au moins 60 kWh/(m²/an) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment. Il doit également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par mètre carré de surface de référence énergétique et par an,
  • une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par mètre carré de surface de référence énergétique par an,
  • une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure,
  • une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10% des heures de l’année.

Une isolation très performante. L’isolation de la maison commence sous la dalle porteuse. « Pour atteindre les exigences de la maison passive, il faut impérativement une isolation périmétrique efficace », explique Gilles Guiot, maître d’ouvrage et gérant du constructeur Maison Voegelé.

Sur ce projet de construction passive, le maître d’ouvrage a privilégié une orientation bioclimatique, une architecture compacte, des matériaux bio-sourcés, une ossature en bois, une isolation en cellulose et fibres de bois, des vitrages performants et des panneaux photovoltaïques. «  Pour la dalle en béton d’une épaisseur de 26 cm, le système JACKODUR Atlas nous a permis de réaliser une isolation en soubassement avec du polystyrène extrudé », précise le maître d’ouvrage.

Absence de pont thermique. La dalle d’une maison est l’élément clé d’une isolation réussie. Cette maison témoin de 114 m2 repose sur une dalle béton de 200 mm, coulée dans un coffrage JACKODUR Atlas de 26 cm. Cette solution, combinant l’isolation thermique et le coffrage, a été spécialement conçue pour les dalles des maisons BBC passives et positives. JACKODUR Atlas permet de supprimer les points thermiques sur le long terme. Cette grande résistance dans le temps s’explique par l’utilisation de la mousse en polystyrène extrudé, un matériau hydrofuge, imputrescible et donc parfaitement adapté aux zones humides en contact avec la terre.

La maison Chloé en bref
Surface : 114 m² habitables
Isolation périphérique : JACKODUR Atlas de 26 cm d’épaisseur, R= 7,46m2.C°/W, conductivité thermique de 0,035 – 0,036 W/mk,
Coût ossature/isolation : 65.000 € TTC
Certification Passifhaus Institut : Maison Passive Plus

Publié par
© construiresamaison.com -

Vous avez un projet de construction ?
Recevez gratuitement par e-mail le Guide de la Construction et des exemples de projets avec terrain en indiquant le lieu où vous souhaitez faire construire :

Nous avons bien enregistré votre recherche. Nous vous transmettrons les offres dans votre secteur au fur et à mesure.