Maison neuve : retour en ville

Offrir la possibilité à un large public de devenir propriétaire d'une maison neuve en coeur de ville pour un budget restreint. C'est l'ambitieux programme d'urbanisation mené par la ville d'Angers sur la Zac des Capucins.

Implanté sur le plateau des Capucins, au nord du CHU, l’Îlot Bocquel est l’un des sites stratégiques en phase avec les perspectives d’urbanisation de la ville d’Angers. La préoccupation des élus est en effet d'amener à nouveau la maison individuelle dans la ville et d’en faciliter l’accès à la propriété. Pari tenu semble-t-il puisque le constructeur l’Atelier Logémaine en partenariat avec l’agence d’architecture GOA annonce la commercialisation de constructions de 100 m2 avec un jardin de 200 m2 à moins de 200.000 €. Des réalisations intégrant qualité environnementale, innovation des modes constructifs et approche sociologique.

Nouveau concept. L’îlot se distingue par une imbrication de « petits quartiers » dans le quartier. Ce concept novateur regroupe précisément les maisons pour favoriser un climat chaleureux et convivial entre voisins. Selon le cabinet d’architecture GOA, choisi pour la maîtrise d’œuvre du projet, le site offre une illustration parfaite de la gestion et de l’optimisation des espaces grâce à des logements conçus à la fois pour respecter l’intimité de chacun et pour proposer de larges perspectives et profondeurs de champ.

Offre diversifiée. Pour Johanne Guichard-Floc’h, architecte associée de l’agence GOA, la stratégie d’aménagement réside dans la volonté de diversifier l’offre de logement en réintroduisant des typologies de maisons individuelles en ville. « Le modèle du collectif et sa forme verticale est trop restrictif et n’est pas viable à Angers. Le projet choisit de développer une mixité de petits collectifs (1/3), de logements intermédiaires (1/3) et de maisons (1/3) pour une densité de 40 logements/ha. » Une réflexion poussée reflet d’une réelle mixité sociale au sein du quartier. D’autant que le concept intègre également une proposition de lots libres de constructeur.

 Sur mesure. « Les projets en cours de réalisation, d’une surface moyenne de 110 m2, répondent à des attentes de maisons cocooning et allient ossature traditionnelle et ossature bois », souligne Stéphane Landemaine, gérant de l’Atelier Logémaine. La démarche de conception des projets privilégie plus largement l’utilisation de matériaux sains et renouvelables tels que le bois, la brique ou le métal. Ces réalisations sur mesure donnent en outre une attention particulière à l’optimisation des apports de luminosité en intégrant de larges ouvertures ou des puits de lumière en toiture. Un habitat en harmonie avec l’environnement et son espace, modulable et évolutif selon les étapes de la vie.

 Bien desservi. Écoles, crèches, centres de loisirs, maison de quartier, jardins publics, bibliothèque… « Les acquéreurs envisagent aujourd’hui un habitat favorisant une démarche de déplacement écoresponsable », souligne Stéphane Landemaine, gérant de l’Atelier Logémaine.  Tout est prévu pour accueillir les nouveaux habitants. Equipements et commerces de proximité seront créés ou transférés sur le plateau au fur et à mesure de l’arrivée des riverains. Idéalement desservi par deux arrêts de tramway et situé à cinq minutes à pied de l’hôpital, le quartier dispose en outre d’un accès proche à l’axe autoroutier Nantes/Paris

Publié par
© construiresamaison.com -