Maison : l'oubliée des élections

L'immobilier et le logement sont peu abordés par les candidats à la présidentielle. C'est encore pire pour la maison individuelle. Personne n'en parle alors qu'elle constitue le type d'habitat préféré des Français !

Le logement et l’immobilier n’occupent pas la meilleure place chez les candidats à la présidentielle. Certes, ils en parlent. Ils abordent notamment le secteur HLM, les aides à l'investissement locatif (le fameux avantage fiscal Pinel), les loyers et le controversé dispositif qui les encadre. Mais plutôt que de proposer une vision, une stratégie pour un secteur qui capte, chaque mois, près du quart des revenus des Français, ils développent un catalogue de mesures ponctuelles qui, au bout du compte, n’ont pas grand-chose de novateur.

Immobilier : peu de proposions. Tout juste peut-on lire quelques lignes sur le Prêt à taux 0 % (PTZ), la principale aide à l’accession à la propriété. Certains candidats souhaitent le maintenir en l’état, l’autre le modifier à la marge après évaluation. Personne ne parle de suppression. Logique : il a permis à 101.000 familles d’accéder à la propriété en 2016, contre 59.000 en 2015. Autres mesures envisagées : la simplification des normes de construction, ou encore, pour certains, une retouche des droits de mutations à payer en plus du prix du terrain et une réforme de l’imposition sur les plus-values immobilières.

Logement : où est la maison ? Certains domaines comme le droit des sols, l’urbanisme, sont à peine effleurés. C’est pire en matière de maison individuelle, la forme d'habitat préférée de près de 80 % des Français. Elle est passée sous silence par tous les candidats alors qu’elle reste sans doute le meilleur moyen de loger les familles dans de bonnes conditions. En moyenne, un ménage peut financer, aides incluses, un projet de 180.000 à 250.000 €. Ni le neuf des promoteurs, ni l’ancien ne peuvent offrir, pour ce montant, l’excellent rapport qualité/prix/surface des maisons neuves d’aujourd’hui.  

Les Français ont déjà voté ! Au regard de son importance, le sujet aurait mérité un meilleur traitement. Ce sera pour une autre fois. En attendant, les suffrages se sont déjà exprimés : depuis le début de l’année, les Français votent massivement pour la maison. Ils profitent de taux d'intérêt encore bas, d’un PTZ opérationnel jusqu’à la fin de l’année et d’une offre adaptée à chaque besoin comme à chaque budget pour poser leur première pierre. D’ailleurs, les ventes des constructeurs suivent actuellement le même rythme qu’en 2016. L’an dernier, 133.000 transactions ont été enregistrées (+ 19,5 % par rapport à 2015). Un vrai plébiscite !

Publié par
© construiresamaison.com -

Vous avez un projet de construction ?
Recevez gratuitement par e-mail le Guide de la Construction et des exemples de projets avec terrain en indiquant le lieu où vous souhaitez faire construire :

Nous avons bien enregistré votre recherche. Nous vous transmettrons les offres dans votre secteur au fur et à mesure.