Crédit : la baisse des taux dope le crédit

L'année 2016 a été une année exceptionnelle pour les acquéreurs. Taux d'intérêt historiquement bas et prêt à taux zéro leur ont permis de poser la première pierre de leur maison. Les conditions seront-elles aussi bonnes en 2017 ?

Historique ! Alors que les taux de crédit sur 20 ans s’établissaient en moyenne à 2,50% en janvier 2016, ils ont terminé l’année à 1,50%. « Après une année 2015 déjà très dynamique, la progression s’est maintenue tout au long de 2016 : nous avons enregistré une hausse de 10% des demandes de financement par rapport à 2015, hors renégociations », précise Cécile Roquelaure, directrice communication et études du courtier Empruntis.

2016 une année faste pour les acquéreurs. Grâce à la baisse de 1% des taux, la capacité d’emprunt a fortement augmenté. Vousfinancer a constaté une hausse des montants empruntés en 2016 (11.000 € de plus en moyenne) avec le même niveau de revenus et le même apport moyen, sur des durées équivalentes. De quoi faire construire plus grand ou mieux s'équiper. Cela a permis de ressolvabiliser les primo-accédants. Empruntis a en financé 17% de plus en 2016. « Après une année 2015 déjà très dynamique, la progression s’est maintenue tout au long de 2016 : nous enregistrons ainsi une hausse de 10% des demandes de financement par rapport à 2015, hors renégociations », ajoute Cécile Roquelaure.

Une légère remontée en décembre. Si le marché de la construction de maisons a été dopé en 2016 par les conditions d'emprunt très favorables, une nouvelle tendance semble se dessiner. Dans la foulée des taux d'emprunt d'Etat à 10 ans qui progressent et servent de référence aux emprunts à taux fixe, de légères hausses sont notées. La plupart des banques ont remonté leurs barèmes de 0,10 à 0,40%, tout en se laissant la possibilité d’accorder des réductions de taux aux meilleurs profils, pouvant aller jusqu’à 0,30 ou 0,40%. « Les hausses de taux annoncées en décembre ont eu pour effet de déclencher les actes d’achat des attentistes ou d’inciter ceux qui voulaient renégocier leurs prêts à enfin déposer une demande… », analyse Sandrine Allonier, directrice des relations banques de Vousfinancer.

Les taux devraient rester attractifs en 2017. En janvier, une dizaine de banques ont déjà augmenté leurs taux de crédit, de 0,05 à 0,30%, avec des différences selon les durées et profils d’emprunteurs. Les hausses restent contenues mais elles pourraient se poursuivre encore dans les prochaines semaines, toujours en lien avec la remontée récente du taux de l’OAT 10 ans et les perspectives de hausses de l’inflation en 2017. « Si cette tendance se confirme dans la grande majorité des établissements bancaires, ce que nous anticipons, les taux moyens sur 20 ans devraient se situer autour de 1,70% pour 1,50% environ en octobre 2016 (point historique le plus bas) », explique Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com et Hervé Hatt, président de Meilleurtaux.com, d'ajouter : « ce qui nous ramènerait à des niveaux équivalents à ceux de l’été 2016  ».

Des hausses qui n'ont rien d'inquiétantes pour le moment et qui doivent être relativisées puisque d'après Meilleurtaux, pour un emprunt de 200. 000 € sur 20 ans qui passe de 1,60 à 1,70% la mensualité augmente d’à peine 10 € et le coût du crédit de moins de 3.000 € sur 20 ans.

Le prêt à taux zéro en quatre points
Outre la baisse des taux, le prêt à taux zéro est l'autre étage de la fusée qui a permis de relancer les ventes de maisons. Le prêt à taux zéro (PTZ) est un prêt sans intérêts, accordé sous conditions de ressources pour compléter un prêt principal, et aider les ménages à acheter leur première résidence principale.
1. Le prêt à taux zéro est gratuit : c’est un prêt sans intérêts. Sa durée totale est de 20, 22 ou 25 ans. Il est constitué d’une période de différé d’une durée de 5 à 15 ans, durant laquelle le ménage ne paie aucune mensualité sur son PTZ. Plus les ménages sont modestes, plus les conditions sont favorables : la durée totale du prêt et la période de différé sont maximales.
2. Le prêt à taux zéro est un prêt complémentaire : il sert à financer une partie de la maison. Il vient en complément du ou des autres prêts, contractés par ailleurs, auprès des banques.Il peut aussi servir d'apport.
3. Le prêt à taux zéro est accordé en fonction des revenus : pour bénéficier du prêt à taux zéro, il ne faut pas dépasser un plafond de revenus, défini en fonction de la taille du ménage et de la localisation du lieu de construction. 
4. Le prêt à taux zéro est destiné à acheter sa première résidence principale : pour bénéficier de ce prêt, il faut acheter pour la première fois et y habiter. Il est également valable pour les personnes qui n’ont pas été propriétaires dans les deux ans précédant la demande de prêt.

Publié par
© construiresamaison.com -

Vous avez un projet de construction ?
Recevez gratuitement par e-mail le Guide de la Construction et des exemples de projets avec terrain en indiquant le lieu où vous souhaitez faire construire :

Nous avons bien enregistré votre recherche. Nous vous transmettrons les offres dans votre secteur au fur et à mesure.