Crédit : êtes-vous prêt à emprunter ?

Dossier de financement, critères des banques, importance du constructeur, bons plans : tout ce qu'il faut savoir pour obtenir votre crédit immobilier avec Cécile Roquelaure, directrice de la communication du courtier Empruntis.com.

En ce début de 2017, les taux des prêts immobiliers restent très proches de leurs plus bas niveaux historiques. Sur vingt ans, la moyenne s’établit à 1,60% hors assurances et coût des garanties, soit 0,10% de plus qu’en septembre 2016, date du record absolu à la baisse (1,50%). Comment profiter au mieux de cet argent bon marché et surtout, comment augmenter vos chances de décrocher votre crédit ? Les réponses de Cécile Roquelaure, directrice de la communication du courtier Empruntis.com.

Construiresamaison.com : Par où commencer quand on souhaite souscrire un crédit immobilier ?

C. Roquelaure : Par monter le dossier en rassemblant justificatif de domicile, contrat de travail, deux derniers avis d’imposition, trois derniers bulletins de salaire, trois derniers relevés de comptes... L’idée : montrer aux banques que l’on est bien préparé.

Qu’est-ce qui compte le plus pour obtenir le prêt ?

Rassurer les banques sur la capacité à rembourser, donc présenter un profil de gestionnaire fiable, de bon père de famille. Les découverts bancaires - sauf quand ils sont rares et justifiables - sont mal vus, les incidents de paiement rédhibitoires. Le recours au crédit à la consommation doit être exceptionnel et ne doit concerner que des dépenses indispensables (voiture par exemple). Et la règle des 33% de capacité d’endettement devra être respectée. Rappelons en effet que la mensualité de remboursement ne peut pas dépasser le tiers des revenus de l'emprunteur. Un chiffre logique puisqu'une fois l'échéance payée, la famille doit pouvoir continuer à vivre sans mettre ses finances en péril.

La nature du contrat de travail, c’est important ?

Oui. Les banques veulent réduire les risques d’impayés. Elles préfèrent financer les CDI, plus stables dans le temps. Les CDD (sauf exception), les entrepreneurs peuvent emprunter, mais ils devront présenter les justificatifs sur trois ans de revenus, leur tenue de compte sera irréprochable, tandis que leur apport personnel pourra être plus important dans le cas des couples dont tout ou partie des revenus du CDD ne seront pas pris en compte.

Les banques se penchent-elles sur le constructeur ?

Oui car là encore, elles veulent être rassurées. Elles vérifient sa qualité, ses références, sa durée d’existence. Surtout, elles privilégient les projets menés sous le régime du Contrat de construction-loi de 1990. C’est le seul cadre juridique à assurer que la maison, qui sert de garantie au prêt via l’hypothèque ou la caution, sera bien livrée au prix et dans les délais convenus.

Un dernier conseil ?

Vérifier si l’on a droit au PTZ. Cette aide à l’accession à la propriété, reconduite en 2017, est très efficace ! Autre recommandation : mieux vaut garder une marge de manœuvre pour parer à d’éventuels imprévus. C’est plus sécurisant pour l’emprunteur, mais aussi pour la banque, qui sait que son client pourra faire face.

Publié par
© construiresamaison.com -