Construction : vos matériaux sont-ils écolos ?

C'est un vaste lifting qui attend la base de données Inies compilant les impacts environnementaux des produits de construction. En s'enrichissant, elle permet d'identifier la performance environnementale des maisons d'aujourd'hui et de demain.

Evaluer la performance environnementale des bâtiments sur leur cycle de vie et les éco concevoir. C’est là tout l’intérêt de la base Inies. A la fin 2016, celle-ci comptait plus de 1.600 fiches de déclarations environnementales et sanitaires et 400 profils des équipements indispensables à l’analyse du cycle de vie des bâtiments. Ce qui fait de la France, selon l'Alliance HQE-GBC, « le pays où l’on dispose du plus grand nombre de données spécifiques au monde ». Une avant-garde somme toute nécessaire en vue de l'expérimentation du label E+C- (Energie positive & réduction Carbone), préparant la future réglementation du bâtiment neuf.
 

Quid de la base Inies ?  La base de données Inies regroupe les fiches de déclarations environnementales et sanitaires (FDES) relatives aux produits de construction ainsi que les profils environnementaux produits (PEP) pour les équipements des bâtiments. Ces documents font état des qualités environnementales des produits tout au long de leur durée de vie. Ils fournissent à ce titre des données quantifiées sur les ressources naturelles consommées, sur les émissions dans l'environnement, sur la production des déchets, mais également sur les critères de santé et de confort hygrométrique et acoustique.  

Collecte d’informations. Si la base Inies est indispensable à l'évaluation de la performance environnementale des constructions sur leur cycle de vie, elle repose aussi et surtout sur la cohérence des données recueillies. Car les FDES sont fournies par les fabricants, syndicats professionnels, centres techniques et doivent se conformer à des normes européennes qui fixent la méthodologie d'évaluation. En cumulé, à la fin de 2016, la base comptait 1.651 fiches représentant pas moins de 35.718 références commerciales ainsi que 403 PEP « Ecopassport ». Autre nouveauté, ces données environnementales seront obligatoirement vérifiées par une tierce partie indépendante à compter du 1er juillet 2017.   

Vaste mise à jour. Certaines fiches sont complétées, d’autres progressivement retirées au profit de nouvelles au format européen. Les produits biosourcés sont ainsi en hausse (+ 40% par rapport à 2015). « Une dynamique qui va se poursuivre au fur et à mesure puisque les dernières fiches NF P01-010 arriveront au terme des cinq années de validité au plus tard courant 2019. » Autre précision, 646 FDES ont leur étiquette sur les émissions de composés organiques volatils (COV) numérisées (+22 %), ce qui apporte des informations sanitaires complémentaires, relatives à la qualité de l'air intérieur et à la qualité de vie dans le bâtiment.

Publié par
© construiresamaison.com -